Coronavirus en Suisse - «La situation est stable mais elle reste tendue»

Publié

Coronavirus en Suisse«La situation est stable mais elle reste tendue»

L’OFSP a tenu une conférence de presse ce mardi. Troisième dose ou variant Mu, le point de la situation.

par
Marion Emonot
Virginie Masserey, cheffe de la section Infections à l'OFSP.

Virginie Masserey, cheffe de la section Infections à l'OFSP.

20min/Simon Glauser

Le nombre de contaminations reste élevé mais l’augmentation n’est plus aussi soutenue. C’est un des enseignements principaux à retenir de l’intervention publique de l’Office fédéral de la Santé publique qui a duré près de deux heures ce mardi après-midi. «La situation est stable mais elle reste tendue» a fait savoir Virginie Masserey, cheffe de la section Infections à l'OFSP. Elle a également déclaré que la Suisse pâtissait de l’incidence la plus élevée en Europe, Royaume-Uni mis à part.

Sur le front des hôpitaux, on comprend entre les lignes que la saturation des soins intensifs est toujours crainte. En effet, Michael Jordi, secrétaire général de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé, a préconisé le report des interventions hospitalières non urgentes. La situation aux soins intensifs est notamment «critique» à Genève, à Berne, à Zurich et en Thurgovie. Au niveau national, 84% des lits de soins intensifs certifiés sont occupés, et 42% sont occupés par des patients Covid.

Le 3e rappel

L’OFSP estime pour l’heure que la question de l’éventuel «booster», soit une troisième dose de vaccin, n’est pas à l’ordre du jour. La priorité reste de convaincre les non-vaccinés de se faire vacciner. En effet, 90% des hospitalisations Covid concernent des personnes qui ne sont pas vaccinées et qui ont moins de 53 ans. «Personne n'est à l'abri, et ces hospitalisations sont évitables», a martelé Virginie Masserey.

Le variant MU

Le variant Mu n’est pas considéré comme «préoccupant» pour l’instant en Suisse où l’on observe néanmoins la situation avec attention, notamment pour le comportement de ce variant en Amérique latine.

Ton opinion

41 commentaires