Publié

MarchésLa SMI finit en baisse, plombé par Novartis

La Bourse suisse a terminé mardi pour la quatrième séance consécutive dans le rouge.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

L'indice-vedette, le Swiss Market Index (SMI), a fini sous la barre psychologique des 8000 points.

Il n'avait pas atteint ce niveau depuis fin juillet et s'est montré plus faible que les autres places européennes. Les poids lourds Novartis et, dans une moindre mesure, Roche ont en particulier pesé. Par contre, Schindler et Syngenta, après publication de leurs résultats trimestriels, ont progressé. Le récent renchérissement du franc et les prix du pétrole ont aussi plombé l'ambiance.

En Allemagne, l'indice Ifo du climat des affaires s'est amélioré en octobre, à un plus haut de deux ans et demi, ce qui n'a pas eu grande influence sur le marché. Des chiffres mitigés d'entreprises américaines ont aussi freiné l'évolution de Wall Street à l'ouverture. Les chiffres positifs du secteur immobilier aux Etats-Unis n'ont pas pu compenser le recul de la confiance des consommateurs.

Novartis recule

Dans le détail, le SMI a clôturé sur une baisse de 0,78% à 7929,87 points, son plus bas journalier. Le SLI, après avoir viré dans le rouge en fin d'après-midi, a cédé 0,36% à 1233,32 points et le SPI a perdu 0,72% à 8671,57 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, 18 ont avancé et 12 ont perdu des plumes.

Novartis (-2,8%) a le plus pesé sur l'indice. Les chiffres trimestriels ont en partie dépassé les attentes, mais les ventes des médicaments clés Entresto et Cosentyx, ainsi que les performances des filiales Alcon et Sandoz, ont déçu. Roche ( 1,1%) s'est un peu mieux défendu.

Aryzta (-2,1% à 43,30 francs) a aussi accusé des pertes importantes, malgré la hausse significative de l'objectif de cours à 46,50 francs par Credit Suisse.

Parmi les autres perdants, figurent Lonza (-1,9%), Sonova (-1,5%), Dufry (-0,8%), Galenica (-1,1%) et Actelion (-0,5%).

Banques dans le rouge

Credit Suisse (-1,4%) et UBS (-0,2%) ont mis fin à la progression enregistrée ces derniers jours. Des courtiers attribuent l'ouverture difficile par des prises de bénéfice.

Schindler a pris l'ascenseur (+2,4%) et s'est retrouvé en tête des gagnants du SMI. Les chiffres clés sur neuf mois ont tous progressé et les analystes ont salué l'évolution des résultats. Les impulsions de croissance sont pour une fois venues d'Amérique et d'Europe plutôt que de Chine. En raison d'effets non récurrents, la direction prévoit un bénéfice annuel plus élevé qu'auparavant.

Syngenta (+1,4%) s'est aussi distingué du lot, après les pertes observées lundi, causées par les craintes autour du rachat par ChemChina. L'agrochimiste bâlois prévoit que la transaction ne sera pas finalisée avant le premier trimestre 2017. Les chiffres trimestriels ont légèrement manqué les attentes du marché.

Swiss Re (+1,8%) a eu le vent en poupe, à l'instar du numéro un mondial de l'intérim Adecco (+0,3%), qui semble avoir profité des chiffres publiés par son concurrent néerlandais Randstad, qui dans l'ensemble se sont avérés supérieurs aux expectatives du marché.

Les titres de télécoms étaient également courtisés un peu partout en Europe, après les résultats réjouissants dévoilés par le français Orange. En Suisse, Swisscom s'est apprécié de 0,9% et sur le marché élargi Sunrise s'est étoffé de 2,4%.

AMS en forte baisse

Au SPI, Ams a tenu la lanterne rouge avec un recul de 12,8%. Dans les premiers échanges, le titre avait plongé jusqu'à 24%. Le fabricant de puces électroniques autrichien a annoncé, dans la foulée de ses chiffres au troisième trimestre, une acquisition que les analystes qualifient de chère et dilutive, même si la direction s'est efforcée de mettre en avant les perspectives de croissance.

Huber Suhner (-4,6%) a également été à la peine, après les résultats trimestriels. Le fabricant de composants électriques et optiques a dégagé des résultats inférieurs aux attentes et revu ses ambitions à la baisse.

Panalpina ( 2,2%) et Feintool ( 1,2%), qui se sont livrés au même exercice, ont par contre eu la faveur des investisseurs.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!