La star d’un feuilleton américain virée pour avoir refusé de se faire vacciner
Publié

TélévisionLa star d’un feuilleton américain virée pour avoir refusé de se faire vacciner

Steve Burton n’apparaît plus dans «General Hospital» depuis le 22 novembre, malgré ses demandes d’exemptions médicale et religieuse.

par
L. F.
«Je ne pense pas que quiconque devrait perdre son gagne-pain à cause de ça», a déclaré Steve Burton.

«Je ne pense pas que quiconque devrait perdre son gagne-pain à cause de ça», a déclaré Steve Burton.

ABC

Viré! L’acteur américain Steve Burton a annoncé avoir été renvoyé du feuilleton «General Hospital» pour avoir refusé le vaccin contre le Covid-19. C’est le deuxième licenciement du show quotidien après celui d’Ingo Rademacher il y a quelques semaines.

Dans une vidéo qu’il a publiée sur Instagram, le double lauréat d’un Daytime Emmy Award a confirmé qu’il était arrivé dans une impasse avec la production qui lui demandait de se faire vacciner depuis le 1er novembre. Le comédien de 51 ans avait tourné son dernier épisode le 27 octobre et, dans celui diffusé le 22 novembre, son personnage, Jason Morgan, est déclaré disparu dans l’effondrement d’un tunnel.

«Peut-être qu’un jour je pourrai revenir»

«Je sais qu’il y a eu beaucoup de rumeurs et de spéculations sur moi et «General Hospital». Je voulais donc que vous l’entendiez de ma bouche personnellement. Malheureusement, «General Hospital» m’a renvoyé, en raison de l’obligation vaccinale, a expliqué Steve Burton. J’ai demandé des exemptions médicale et religieuse, et les deux ont été refusées… ce qui, vous savez, fait mal. Mais il s’agit aussi de liberté personnelle pour moi. Je ne pense pas que quiconque devrait perdre son gagne-pain à cause de ça.»

Steve Burton a assuré qu’il sera toujours reconnaissant par le temps passé dans «General Hospital», lui qui a joué dans 1620 épisodes entre 1991 et 2012 avant de reprendre son rôle en 2017, après quelques années à interpréter le personnage de Dylan McAvoy dans «Les Feux de l’amour». «Je crois que lorsqu’une porte se ferme, de multiples portes s’ouvrent… donc je suis impatient de voir ce que l’avenir me réserve. Et peut-être qu’un jour, si ces obligations sont levées, je pourrai revenir et terminer ma carrière en tant que Jason Morgan», a conclu le comédien.

Votre opinion