Publié

Crise migratoireLa Suède veut un travail temporaire pour les migrants

La Suède presse ses administrations locales de fournir du travail pour les migrants.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

AFP

«Nous voyons de nombreuses bonnes initiatives dans le secteur privé, où les entreprises ont une responsabilité capitale pour faciliter l'installation des nouveaux arrivants. Il est bien sûr important que le secteur public prenne ses responsabilités», a déclaré le ministre chargé des administrations Ardalan Shekarabi sur la radio publique.

Une source importante de travail temporaire pourrait résider dans des stages au sein du système d'enseignement supérieur, a-t-il ajouté, soulignant que «les lycées et universités du pays sont très intéressés par l'ouverture de stages académiques».

Les administrations locales se voient aussi demander d'accorder au moins un millier de stages par an aux nouveaux arrivants jusqu'en 2018.

50% des réfugiés sans emploi

La Suède a reçu 160'000 migrants en 2015, ce qui, rapporté à sa population, en fait le premier pays d'accueil dans l'UE.

Les difficultés pour les intégrer sont une source de préoccupation croissante pour l'opinion publique et les responsables politiques.

Outre les problèmes d'emploi, les nouveaux arrivants se heurtent à la barrière de la langue, aux difficultés de logement et à la montée d'un sentiment anti-immigrants.

La moitié des réfugiés en Suède sont toujours sans emploi sept ans après leur arrivée, et seulement 60% ont trouvé du travail après 15 ans, selon l'institut Statitics Sweden.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!