La Suisse a enfin un comparateur des prix de l’essence

Publié

AUTOMOBILELa Suisse a enfin un comparateur des prix de l’essence

Les automobilistes l’appelaient de leurs vœux de longue date, le Touring Club Suisse (TCS) les a entendus enfin et a lancé un radar des prix de l’essence, alimenté par la communauté des conducteurs.

Des différences de prix allant jusqu’à 30 centimes par litres ont déjà été enregistrées.

Des différences de prix allant jusqu’à 30 centimes par litres ont déjà été enregistrées.

AFP

Comme l’annonce dans le «Matin dimanche» du jour le directeur du TCS Jürg Wittwer, les automobilistes du pays disposent enfin d’un outil de comparaison des prix de l’essence – le radar des prix. Et, un outil visiblement utile pour faire des économies, à en croire les plus de 25’000 entrées déjà effectuées par les collaborateurs du club automobile: ils ont enregistré des différences de prix allant jusqu’à 30 centimes par litre, indique le directeur.

Le comparateur est disponible sur le site internet du TCS et devrait également être proposé sous forme d’application. Les informations seront récoltées par les conducteurs et conductrices (lire encadré) qui peuvent directement les entrer en ligne. Ce qui implique que les indications pourraient ne pas être constamment actualisées dans les stations-service éloignées des centres urbains: «Mais dans les régions à forte densité de population, nous pourrons très rapidement couvrir les prix», affirme le directeur.

Le directeur explique que l’idée de ce comparateur est issue de la demande de nombreux membres du TCS et aussi de non-membres suite à l’explosion du prix du carburant. Et de préciser que «chaque centime économisé compte». Dès lors, il est convaincu que la plate-forme restera populaire lorsque le prix de l’essence ne sera plus un sujet d’actualité préoccupant.

Quand un détour vaut le détour

Mais attention, souligne Jürg Wittwer, pour que le détour vers une station-service moins chère en vaille la peine, il faut appliquer la règle des cinq: «Un prix inférieur de 5 centimes par litre ne vaut la peine que si le détour est de 5 kilomètres au maximum par trajet et si le plein est d’au moins 50 litres» – bon à savoir.

Selon un calcul du directeur du TCS, un automobiliste suisse parcourt en moyenne environ 12’000 kilomètres par an. Par année, avec une consommation moyenne de 7 litres/100 km et un prix d’environ 2 francs par litre, il lui en revient à 1700 francs par an, avec un potentiel d’économies d’environ 250 francs par an.

Concurrence fédérale pas pour tout de suite

Pourquoi le TCS lance-t-il ce comparateur alors que le Parlement discute actuellement de la mise en place d’une plateforme publique de comparaison des prix de l’essence? «Nous prenons au sérieux les problèmes financiers de la population suisse et voulions y remédier activement. Nous avions déjà cette idée en tête avant le débat politique», explique Jürg Wittwer. La mise en œuvre d’un outil étatique prendra de toute façon encore un certain temps, et d’ici là, le radar du TCS comble une lacune, ajoute-t-il. Il n’exclut pas toutefois que le TCS intègre simplement les données de la Confédération dans son application le jour où elles existeront. «Mais ce n’est que de la spéculation. Comme je l’ai dit, nous voulons nous attaquer ici et maintenant au problème de l’absence d’aperçu des prix de l’essence en Suisse», ajoute-t-il.

Comment ça marche

Le radar des prix de l’essence du Touring Club Suisse (TCS) est accessible gratuitement en ligne sous tcs.ch/benzin et bientôt via l’application TCS. Les prix actuels des stations déjà répertoriées s’y affichent sur une carte interactive du pays. On y voit les prix actuels au litre pour le sans-plomb, le diesel, l’éthanol, le GNL ou le GNC dans toutes les stations-service déjà répertoriées.

Protection par géolocalisation

Chaque utilisateur et utilisatrice peut contribuer à alimenter le radar des prix. Il suffit d’utiliser son login TCS pour qui en a déjà un, ou de s’enregistrer sur le site. Pour éviter des indications de prix abusives, le radar du club le TCS a intégré un mécanisme de protection basé sur la géolocalisation.

(ewe)

Ton opinion

22 commentaires