Curling - La Suisse a réussi son entrée en lice aux Mondiaux
Actualisé

CurlingLa Suisse a réussi son entrée en lice aux Mondiaux

Le CC Genève a parfaitement réussi son entrée en lice aux Mondiaux de Calgary en dominant l'équipe de Suède, victorieuse des deux dernières compétitions (8-7), puis l’Allemagne (8-5).

par
Florian Paccaud

L’équipe de Suisse, composée de Peter de Cruz, Sven Michel, Valentin Tanner et Benoît Schwarz, a fait forte impression lors des Mondiaux de Calgary, au Canada. Le CC Genève, une des meilleures équipes masculines à l’échelle mondiale, a battu d’entrée la Suède, double tenante du titre, au terme d’un end supplémentaire, dans la nuit de vendredi à samedi (8-7). Avant de remporter son deuxième match face à l’Allemagne (8-5).

Sur le papier, ce premier duel dace aux Scandinaves avait le poids d’une finale. D’un côté l’équipe de Niklas Edin, titrée en 2018 et 2019 – l’édition 2020 avait été annulée à cause de la pandémie – et qui avait remporté 26 de ses 28 derniers matches disputés lors de Mondiaux. De l’autre, la formation de Peter de Cruz, médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Pyeongchang en 2018 et qui rafle presque toujours une breloque lorsqu’elle dispute des championnats du monde, comme en 2014, 2017 et 2019.

Sur la glace, les deux équipes se sont rendu coup pour coup. Gérant parfaitement l’avantage de la dernière pierre, la Suisse a pris le meilleur départ, menant 4-2 après le 5e end. Lors du 6e, le skip suédois a alors réussi un superbe coup, permettant aux Suédois de revenir à une longueur. Dans le 8e end, Niklas Edin a réalisé un joli tap-back pour égaliser à 5-5.

«Continuer sur cette lancée»

Les Genevois ont rapidement réagi, reprenant deux pierres d’avance au 9e end. Mais Edin a, à nouveau, fait parler sa classe pour égaliser à 7-7 grâce à un nouveau tap-back, forçant les deux équipes à jouer une manche supplémentaire. Lors de celle-ci, le quatrième joueur helvétique Benoît Schwarz a joué un hit-and-stay qui a permis aux Suisses d’inscrire le point de la victoire.

«Cela permet vraiment de faire le plein de confiance. Les champions du monde, probablement la meilleure équipe de la planète, on ne les bat pas tous les jours dans des grandes compétitions, a déclaré le skip Peter de Cruz. Cela fait longtemps que nous ne les avions pas battus dans un tournoi majeur et j’espère que nous pourrons continuer sur cette lancée».

La Suisse, qui a enchaîné avec un deuxième succès face à l’Allemagne, parviendra-t-elle à maintenir son niveau cette nuit face au Japon?

Votre opinion