Publié

InternetLa Suisse accusée d’être un havre pour les pirates

La Suisse est beaucoup trop laxiste lorsqu’il s’agit de traquer les internautes qui téléchargent illégalement de la musique ou des films, selon les Américains.

par
Alexandre Haederli
Ron Kirk représentant américain au commerce et membre du cabinet de Barack Obama.

Ron Kirk représentant américain au commerce et membre du cabinet de Barack Obama.

Getty Image

«Les Etats-Unis encouragent vivement la Suisse à combattre vigoureusement le piratage en ligne.» Difficile de faire plus clair comme message. Cette petite phrase est glissée dans le «2012 Special 301 Report», récemment publié sous la plume de Ronald Kirk, représentant américain au commerce et membre du cabinet de Barack Obama. Ce document de 54 pages daté du mois d’avril dresse, au chapitre «Piratage sur Internet», une liste de pays avec lesquels les Etats-Unis souhaitent «travailler pour renforcer leur législation et améliorer son application». Y figurent notamment la Biélorussie, la Roumanie, le Brésil, l’Ukraine, la Colombie et Brunei. Et la Suisse. La Confédération est même la seule à avoir droit à plusieurs lignes de commentaires rien que pour elle.

Votre opinion