Biodiversité: La Suisse compte 12 espèces de mammifères de plus qu’en 1995
Publié

BiodiversitéLa Suisse compte 12 espèces de mammifères de plus qu’en 1995

Selon le nouvel «Atlas des mammifères», notre pays compte 99 espèces sauvages. Un chiffre en hausse par rapport au dernier recensement.

Depuis le dernier recensement datant de 1995, certaines espèces de mammifères sont revenues sur le territoire suisse, comme la loutre (photo).

Depuis le dernier recensement datant de 1995, certaines espèces de mammifères sont revenues sur le territoire suisse, comme la loutre (photo).

Unsplash

La Suisse compte 99 espèces de mammifères sauvages. C’est 12 de plus que lors du dernier recensement datant de 1995, rapporte l’Académie des sciences naturelles (SCNAT) à l’occasion de la publication du nouvel «Atlas des mammifères» sous la houlette de la Société suisse de biologie de la faune (SSBF).

Certaines espèces, comme le loup ou la loutre, sont revenues sur le territoire helvétique au cours des vingt-cinq dernières années, notent les chercheurs. D’autres, comme la musaraigne du Valais ou le murin cryptique (une espèce de chauve-souris), ont été découvertes au cours de ce laps de temps.

Les experts de la faune helvétique ont également documenté une extension significative de la répartition de certains mammifères sauvages. Ceux-ci comprennent notamment le lynx, le loup, le chat sauvage, le castor ou le cerf élaphe.

Chauves-souris en danger

En revanche, plus de la moitié des 30 espèces de chauves-souris figurent aujourd’hui sur la liste rouge des espèces en danger. Leurs habitats et leur nourriture, en particulier les insectes, ont fortement diminué tandis que la pollution lumineuse ou les pesticides environnementaux se sont développés.

«Les plus grandes espèces de mammifères ont aujourd’hui largement retrouvé leur place en Suisse, parfois aidées par l’homme. Une meilleure attention est cependant nécessaire pour aussi s’occuper des plus petites espèces, qui passent souvent inaperçues et sont aussi menacées», affirme Roland Graf, chef de ce projet à la Société suisse de biologie de la faune, cité dans le communiqué de la SCNAT.

Plus d’un million d’observations

Observations visuelles, proies de chats, traces, excréments, bioacoustique, analyses génétiques et autres méthodes: grâce à ces approches complémentaires, les experts en mammifères de diverses organisations, tout comme des milliers de bénévoles, ont rapporté l’existence de ces mammifères, souvent discrets et nocturnes.

La base de données nationale Info Fauna a ainsi recueilli plus de 1’141’000 observations depuis l’an 2000. Cette vaste base de données fournit l’image la plus précise à ce jour de la présence de mammifères sauvages en Suisse et au Liechtenstein.

«L’Atlas des mammifères» est publié sous la houlette de la Société suisse de biologie de la faune, membre de l’Académie suisse des sciences naturelles. Plus de 70 auteurs et autrices ont signé les textes. L’ouvrage richement illustré décrit les 99 espèces de mammifères, présente leur répartition sur des cartes et traite des questions clés liées au mode de vie et à la protection de cette faune sauvage.

(comm/egr)

Votre opinion