04.07.2020 à 15:40

La Suisse compte 97 nouveaux cas en 24 heures

Coronavirus

Le nombre quotidien de nouvelles contaminations au Covid-19 est en diminution depuis vendredi, selon le dernier décompte de l’Office fédéral de la santé publique.

Au total, la Suisse et la Principauté du Liechtenstein ont recensé 32’198 cas confirmés depuis le début de la crise, dont 582 ces sept derniers jours.

Au total, la Suisse et la Principauté du Liechtenstein ont recensé 32’198 cas confirmés depuis le début de la crise, dont 582 ces sept derniers jours.

Keystone

La Suisse a enregistré 97 nouveaux cas d’infection au Covid-19 au cours des dernières 24 heures, indique samedi l’OFSP. Une baisse par rapport à vendredi avec 134 cas, jeudi avec 116 cas et mercredi 137.

Au total, la Suisse et la Principauté du Liechtenstein ont recensé 32’198 cas confirmés depuis le début de la crise, dont 582 ces sept derniers jours. Aucun nouveau décès n’a été annoncé samedi, le total étant maintenu à 1686.

L'incidence se monte à 375,1 cas pour 100'000 habitants. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) annonce en outre deux nouvelles hospitalisations pour un total de 4057 depuis le début de la pandémie. Quant aux tests, 624'396 ont été effectués au total, dont 10'113 les dernières 24 heures.

Barre du million

Neuf jours après son lancement, l'application SwissCovid a passé la barre du million d'utilisateurs. Vendredi soir, 1'007'199 personnes avaient activé l'application sur leur téléphone portable, indique samedi l'Office fédéral de la statistique. L'application complète le traçage classique des contacts utilisé par les cantons.

Elle mesure anonymement la durée et la distance par rapport aux autres téléphones portables. Elle enregistre un contact étroit, soit de moins de 1,5 mètre et de plus de 15 minutes. Les utilisateurs qui auront été en contact avec une personne infectée seront averties pour autant que ces deux personnes aient téléchargé l'application.

Le conseiller fédéral Ueli Maurer s'est toutefois montré réservé sur cette application samedi à la radio SRF. Il ne la téléchargera pas. «Je ne comprends pas ce truc», a-t-il admis.

Jusqu'à présent, il s'est également abstenu de porter un masque dans les transports publics. Il ne prend le train que très tôt ou très tard et est donc souvent seul dans le wagon, s'est justifié M. Maurer.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!