Publié

Présidentielle françaiseLa Suisse connaîtra le président français avant l'Hexagone

La loi française interdit aux médias de publier les prémices des résultats électoraux avant 20 heures. Pourtant, Redaktion Tamedia s'en fera l'écho. Il n'est pas soumis à cette législation, affirment les responsables éditoriaux.

par
Marion Moussadek
Qui sera le prochain président de la République française? Les médias suisses vous le diront avant leurs confrères français, qui sont soumis à la loi électorale de 1951 leur interdisant de divulguer tout premier résultat avant 20h, pour ne pas influencer les derniers électeurs qui se rendent aux urnes jusqu'à 20 heures dans les grandes villes.

Qui sera le prochain président de la République française? Les médias suisses vous le diront avant leurs confrères français, qui sont soumis à la loi électorale de 1951 leur interdisant de divulguer tout premier résultat avant 20h, pour ne pas influencer les derniers électeurs qui se rendent aux urnes jusqu'à 20 heures dans les grandes villes.

Keystone

«Premiers indicateurs: Le ciel est bleu. Météo: (...) Le taux d’humidité est à 54%». Traduction: les premiers résultats donnent Nicolas Sarkozy (le bleu est la couleur de l'UMP, ndlr) gagnant à 54%. Voilà ce qu'on pouvait lire le jour du deuxième tour des élections présidentielles françaises en avril 2007, sur le site embruns. net, dès 17 heures. Et ce, pendant que les quotidiens en ligne suisses suivaient minute par minute les estimations établies au sortir des urnes, sans se donner la peine de rédiger des messages aussi subliminaux.

Votre opinion