Publié

BasketballLa Suisse court après l’Euro depuis 65 ans

La dernière participation de l’équipe nationale au championnat d’Europe remonte à 1955. Une autre époque.

par
Ugo Curty
1 / 4
En 1955, la finale du championnat suisse oppose deux clubs genevois. Urania est battu par la Jonction (photo), qui fête son quatrième titre national. Chevalley (numéro 14) et Baumann (3) seront retenus avec l’équipe de Suisse pour participer au championnat d’Europe.

En 1955, la finale du championnat suisse oppose deux clubs genevois. Urania est battu par la Jonction (photo), qui fête son quatrième titre national. Chevalley (numéro 14) et Baumann (3) seront retenus avec l’équipe de Suisse pour participer au championnat d’Europe.

Magazine «Radio TV je vois tout»/Archives
En mars 1955, la Suisse affronte l’Espagne en match amical à Lausanne (défaite 48-60). Les Genevois Albrecht et Chevalley se battent contre Hernandez pour obtenir le rebond.

En mars 1955, la Suisse affronte l’Espagne en match amical à Lausanne (défaite 48-60). Les Genevois Albrecht et Chevalley se battent contre Hernandez pour obtenir le rebond.

Magazine «Radio TV je vois tout»/Archives
Le Sanas Lausanne de Maurice Etter (tout à gauche) remporte la Coupe de Suisse 1956. En décembre 55, les Vaudois éliminent Fribourg en demi-finale, tandis que l’Etoile-Sécheron domine Neuchâtel (photo de droite). Etter sera l’un des piliers de la Suisse à Budapest.

Le Sanas Lausanne de Maurice Etter (tout à gauche) remporte la Coupe de Suisse 1956. En décembre 55, les Vaudois éliminent Fribourg en demi-finale, tandis que l’Etoile-Sécheron domine Neuchâtel (photo de droite). Etter sera l’un des piliers de la Suisse à Budapest.

Magazine «Radio TV je vois tout»/Archives

La victoire inespérée de la Suisse face à la Serbie (92-90), samedi dans le cadre des éliminatoires pour l’Euro 2022, a fait renaître le fol espoir d’une qualification helvétique pour un championnat d’Europe. Cela fait 65 ans que les basketteurs «rouge à croix blanche» n’ont plus participé à un tel tournoi. En 1955, la sélection très lémanique de «l’entraîneur fédéral» Théo Winkler avait pris la 14e place à Budapest.

Des matches en plein air

En Hongrie, les matches se déroulaient en extérieur dans le «Nepstadion», littéralement le stade du peuple. L’écrin – détruit en 2017 pour laisser place à la moderne «Puskas Arena» – pouvait alors contenir 100’000 personnes selon la presse romande de l’époque.

L’équipe de Suisse, composée uniquement de joueurs amateurs, participe à un camp d’entraînement à Macolin en mai 1955, avant de rejoindre la Hongrie en train le 5 juin. «Presque toutes les formations participantes ont été logées dans un grand palace de lîle Sainte-Marguerite, ombré d’immenses peupliers et que longe le Danube, narre la Feuille d’Avis de Lausanne dans son édition du 9 juin. Le grand favori est l’U. R. S. S. qui, depuis plusieurs années, domine le basketball européen. (…) Après un assez long débat, il a été décidé de répartir les dix-huit nations en quatre groupes, deux de quatre équipes et deux de cinq.»

Éliminés par la Roumanie

La Suisse ne sera pas gâtée par le sort et tombera face aux Soviétiques dans la poule C. Les choses commencent bien avec des victoires contre la Suède (52-72) puis le Luxembourg (73-50). Les Suisses seront pourtant éliminés par les Russes, futurs médaillés de bronze, (87-49) et la Roumanie (39-63).

À son retour de Hongrie, le Lausannois Maurice Etter revient pour la Feuille d’Avis – aujourd’hui 24 Heures – sur ce match face aux Roumains qui comptaient «deux joueurs de plus de deux mètres et trois autres hommes qui étaient rapides en diable».

Dans le tour de classement, la Suisse (14e) disputera encore six rencontres (pour trois victoires et trois défaites). «Une lassitude générale nous avait paralysés, peu habitués que nous sommes à disputer autant de matches en quelques jours, avait analysé Etter qui gardera un excellent souvenir de ce championnat d’Europe. «Nous avons été bien nourris, bien logés et surtout bien reçus. Désormais, nous allons reprendre le travail.» Le joueur du Sanas Lausanne était sûrement loin de se douter que l’équipe de Suisse serait éloignée aussi longtemps de cette compétition continentale .

L’Euro 2025 en Suisse?

Tout reste donc ouvert pour l’équipe de Suisse version 2020 après son succès face aux Serbes samedi. Les hommes de Barilari défient la Géorgie cet après-midi (15h). C’est surtout en février prochain, face à la Serbie et la Finlande, que les Helvètes joueront les deux billets qualificatifs pour l’Euro 2022 qui se disputera dans quatre pays: République tchèque, Italie, Géorgie et Allemagne.

Si l’équipe nationale échoue dans cette campagne européenne, elle pourrait retrouver les championnats d’Europe dans cinq ans. La Suisse est en effet candidate pour organiser l’Euro 2025, 90 ans après sa première édition en 1935 à Genève. «Nous sommes toujours en lice, confirme Giancarlo Sergi, président de Swiss Basketball. Le dossier avance. Nous discutons avec deux ou trois villes. Cette période particulière n’aide pas mais la victoire contre la Serbie va attirer de l’intérêt.»

Le projet mis sur pied par la Suisse devrait s’articuler autour d’une patinoire moderne du pays, transformée en arène de basketball pour l’occasion. Des villes comme Fribourg, Bienne et Lausanne s’imposent ainsi comme des sites potentiels. La Fédération a jusqu’au 31 août 2021 pour déposer un dossier final.

La sélection suisse de 1955

Les 14 joueurs sélectionnés par «l’entraîneur fédéral» Théo Winkler jouent principalement dans des clubs genevois et lausannois.

Bally, Etter (Sanas Lausanne), Cottier (Lausanne), Albrecht (GE Basket), Baumann, Chevalley (Jonction GE), Bossy, Chiappino, Currat (Urania GE), Lambrecht (Etoile GE), Redard (Stade Français, GE) Robert (Neuchâtel), Voisin (Bellegarde) et Worpe (Olympic La Chaux-de-Fonds).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Milou

01.12.2020 à 08:25

Ça ressemblait à la suisse à cette époque

Un français qui passe

30.11.2020 à 15:12

La suisse,nul dans tout 🤓

Tony

30.11.2020 à 14:27

Alors ils pourront encore courir longtemps, c’est pas prêt d’arriver avec ses bras cassés 😂