Tennis – La Suisse de Belinda Bencic avec ambition à Prague
Publié

TennisLa Suisse de Belinda Bencic avec ambition à Prague

La phase finale de la Billie Jean King Cup, qui remplace la FedCup, a lieu cette semaine dans la capitale tchèque. L’équipe de Heinz Günthardt s’y présente avec des envies certaines.

par
AFP/Sport-Center
Championne olympique de simple, Belinda Bencic (à g.) et Viktorija Golubic (à dr.) avaient décroché ensemble l’argent en double à Tokyo. De quoi leur donner une confiance certaine avant la phase finale de la Billie Jean King Cup.

Championne olympique de simple, Belinda Bencic (à g.) et Viktorija Golubic (à dr.) avaient décroché ensemble l’argent en double à Tokyo. De quoi leur donner une confiance certaine avant la phase finale de la Billie Jean King Cup.

AFP

Après une éclipse de deux ans en raison du Covid-19, le tennis féminin retrouve à partir de lundi à Prague sa compétition-phare par équipes, qui est devenue la Billie Jean King Cup (anciennement FedCup), et a adopté un format qui fait débat.

La France, sacrée en 2019 en battant à la surprise quasi générale l’Australie devant son public de Perth, aura donc été la dernière à remporter la Fed Cup. Elle a conservé son titre pendant deux ans, sans jouer, puisque l’édition 2020 de l’équivalent féminin de la Coupe Davis a été reportée, puis annulée en raison des restrictions sanitaires pour lutter contre le coronavirus.

«On est vraiment impatientes. Cela fait deux ans, mais on a l’impression que cela fait tellement plus longtemps, car tellement de choses se sont passées», a résumé la No 2 française Caroline Garcia.

Boudée par les têtes d’affiche

Dans cette nouvelle formule qui réunit les 12 meilleures nations du monde pendant une semaine dans une seule ville, en l’occurrence Prague, il faudra, pour atteindre le dernier carré vendredi, finir en tête de l’un des quatre groupes de trois.

Cette première édition de la Billie Jean King Cup a été boudée par les têtes d’affiche du circuit féminin. Il n’y aura à Prague que deux joueuses du top 10 mondial, dont Barbora Krejcikova, 4e mondiale et sacrée en simple et en double à Roland-Garros en juin dernier, à la tête d’une équipe tchèque toujours redoutable dans cette épreuve (11 titres).

Même si cette nouvelle formule se joue chez elle, dans d’excellentes conditions saluées par toutes les participantes, Krejcikova n’a pas caché son peu d’enthousiasme pour elle: «Le système d’avant, où deux équipes étaient face à face (en finale), était bien mieux», a-t-elle asséné.

Des ambitions pour la Suisse

Quant à la Suisse de Heinz Günthardt, elle ne cache pas ses ambitions. Elle peut en effet compter sur toutes ses meilleures joueuses, à savoir: Belinda Bencic (WTA 9, la seule autre membre du Top-10 présente), Jil Teichmann (39), Viktorija Golubic (45) et Stefanie Vögele (116). Blessée en début d’automne à Chicago, Bencic n’a pas hésité à faire l’impasse sur les derniers tournois – notamment Indian Wells – pour pouvoir se présenter au meilleur de sa forme à Prague.

La Saint-Galloise, championne olympique en titre et médaillée d’argent en double avec Golubic, n’a d’ailleurs pas disputé le moindre match depuis son abandon dans l’Illinois. Ce qui n’inquiète pas leur coach Heinz Günthardt: «Belinda a tellement d'expérience qu'il ne lui faudra pas longtemps pour revenir au sommet de sa forme», a-t-il dit.

La Suisse affrontera l’Allemagne (mardi, dès 17 h) et la République tchèque (jeudi, dès 17 h) dans le groupe D de cette Billie Jean King Cup. Précision: les Tchèques s’aligneront sans Karolina Pliskova (WTA 3) ni Petra Kvitova (WTA 17).

Les groupes et le programme

Groupe A: France (1), Canada, Russie.

Groupe B: Australie (2), Belarus, Belgique.

Groupe C: États-Unis (3), Espagne, Slovaquie.

Groupe D: Rép. tchèque (4), Suisse, Allemagne.

Lundi 1er novembre. 10 h 30: France – Canada et Belarus – Belgique. 17 h: Espagne – Slovaquie et République tchèque – Allemagne.

Mardi 2 novembre. 10 h 30: Russie – Canada et Australie – Belgique. 17 h: États-Unis – Slovaquie et Allemagne – Suisse.

Mercredi 3 novembre. 10 h 30: France – Russie. 17 h: États-Unis – Espagne.

Jeudi 4 novembre. 10 h 30: Australie – Belarus. 17 h: République tchèque – Suisse.

Vendredi 5 novembre. 10 h 30: 1re demi-finale, vainqueur groupe A – vainqueur groupe B. 17 h: 2e demi-finale, vainqueur groupe C – vainqueur groupe D.

Samedi 6 novembre. 16 h: Finale.

Votre opinion

0 commentaires