Publié

Relations bilatéralesLa Suisse devrait verser 45 millions à la Croatie

Au National, on estime que ce geste permet de souligner l'importance des relations avec l'UE. L'objectif est de raviver les relations bilatérales avec l'UE mises à mal suite au vote du 9 février.

Le versement permet d'apporter à la Croatie le même soutien qu'aux autres pays d'Europe de l'Est.

Le versement permet d'apporter à la Croatie le même soutien qu'aux autres pays d'Europe de l'Est.

Archives, Keystone

La Suisse devrait verser 45 millions de francs d'aide à la Croatie dans le cadre des efforts pour raviver les relations bilatérales avec l'Union européenne. Par 16 voix contre 4, la commission de politique extérieure du National demande au plénum de suivre le Conseil des Etats et de donner son feu vert.

Le versement permet d'apporter à la Croatie le même soutien qu'aux autres pays d'Europe de l'Est qui, depuis 2004, ont adhéré à l'Union européenne (UE). L'argent devrait être engagé pour des projets concrets d'ici à la fin mai 2017.

La Suisse décidera de manière autonome de la nature et de l'ampleur des programmes mis en place. Le coup de pouce vise à atténuer les disparités économiques et sociales au sein de l'Union.

L'enveloppe avait été mise entre parenthèses après le vote du 9 février. L'UE n'avait pas apprécié que la Suisse gèle l'extension de la libre circulation à Zagreb. Mais le Conseil fédéral a débloqué la situation fin avril en annonçant qu'il respecterait la libre circulation même sans accord et confirmant qu'il verserait les 45 millions prévus.

Opposition à droite

Pour la majorité de la commission, ce geste s'inscrit dans la suite logique de la politique de la Suisse et permet de souligner l'importance des relations avec l'UE, ont indiqué mardi 4 novembre les services du Parlement. L'UDC ne l'entend pas de cette oreille. Elle estime que la contribution est uniquement dans l'intérêt de l'UE et n'apporte aucun avantage à la Suisse.

La droite dure n'a pas eu plus de chance (6 voix contre 16) en demandant une suspension du débat. Elle aurait voulu attendre l'aboutissement des négociations à lancer avec Bruxelles sur la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse.

Une fois le feu vert du Parlement obtenu, le gouvernement pourra conclure un accord-cadre avec la Croatie sur la mise en oeuvre de la contribution. Les précédentes contributions helvétiques à l'élargissement de l'UE ont atteint 1,257 milliard de francs.

(ats)

Ton opinion