Diplomatie – «La Suisse doit davantage participer au projet européen»
Publié

Diplomatie«La Suisse doit davantage participer au projet européen»

Pour les Verts, «il est temps de relancer la politique européenne et le Conseil fédéral doit retourner à la table des négociations».

Le président des Verts a appelé «à relancer les débats sur l’Europe et le climat» (image d’archive).

Le président des Verts a appelé «à relancer les débats sur l’Europe et le climat» (image d’archive).

Jean-Paul Guinnard

Les Verts tenaient ce samedi leur Assemblée des délégués en ligne lors de laquelle le président Balthasar Glättli a appelé «à empoigner les dossiers-clés de notre époque et à relancer les débats sur l’Europe et le climat». Il a affirmé que «l’intégration européenne est également une chance de mieux protéger ensemble le climat et la biodiversité à l’échelle mondiale, de faire avancer une numérisation responsable et de placer au cœur de la politique extérieure les droits humains et non les intérêts des plus puissants».

Au cours de la journée, les délégués des Verts ont ainsi adopté deux résolutions et ont présenté leurs intentions de vote pour le 13 février prochain. La première résolution à avoir été acclamée concerne l’Europe et «invite la Suisse à davantage participer au projet européen», a indiqué le parti dans un communiqué. «Il est temps de relancer la politique européenne. Le Conseil fédéral doit retourner à la table des négociations. Tout le reste n’est qu’une diversion qui illustre son manque de vision et de courage politique» a notamment commenté le conseiller national genevois, Nicolas Walder.

Estimant que «tous les domaines politiques doivent agir dans l’intérêt de la santé publique, que ce soit les transports ou le social, mais surtout le climat», les délégués ont ensuite dressé les axes d’une politique sanitaire verte dans une deuxième résolution. Léonore Porchet, conseillère nationale vaudoise, a résumé la position du parti comme suit: «Un avenir sain n’est possible que dans un environnement sain. Par conséquent, la politique sanitaire est pour les Verts une tâche transversale, qui va bien au-delà de la gestion des soins médicaux».

Enfin, les délégués des Verts ont fait leurs recommandations pour la votation du 13 février prochain. Ils «disent très clairement oui à l’aide aux médias et à l’initiative pour protéger les enfants contre la publicité pour le tabac. Quant à la suppression du droit de timbre, elle est largement rejetée, tout comme l’interdiction de l’expérimentation animale», conclut le communiqué

Le Centre veut une «défense pragmatique des intérêts de la Suisse»

(comm/aze)

Votre opinion

16 commentaires