12.06.2016 à 11:36

Immigration«La Suisse doit envoyer des gardes-frontière à la gare de Milan»

Une semaine après la défaite de l’UDC sur l’asile, le président national du parti Albert Rösti propose une mesure pour la fermeture des frontières.

par
Fabian Muhieddine
Albert Rösti, président de l’UDC, se montre confiant et affirme que son parti reste très vigilant sur le thème de l’asile.

Albert Rösti, président de l’UDC, se montre confiant et affirme que son parti reste très vigilant sur le thème de l’asile.

Sabine Wunderlin/RDB

Deux votations perdues coup sur coup. Et sur des thèmes chers à l’UDC: le référendum contre la réforme de l’asile dimanche dernier et la mise en œuvre de l’initiative sur l’expulsion des criminels étrangers le 28 février dernier. L’UDC est-il en perte de vitesse? La machine de guerre du premier parti de Suisse est-elle cassée? Albert Rösti, le président national, se veut pourtant combatif et rassurant sur son parti.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!