Publié

Responsabilité des multinationales«La Suisse doit être pionnière, il en va de notre réputation»

Un collectif d'organisations non gouvernementales a lancé une initiative «Entreprises responsables» visant à introduire un devoir de diligence. Interview avec Manon Schick, directrice d'Amnesty International Suisse.

par
Christine Talos
Manon Schick, mardi 21 avril, lors de la conférence de presse pour le lancement de l'initiative.

Manon Schick, mardi 21 avril, lors de la conférence de presse pour le lancement de l'initiative.

Keystone

Les multinationales suisses doivent respecter les droits humains et l'environnement aussi dans leurs activités à l'étranger. Un collectif de 66 ONG a lancé mardi 21 avril à Berne une initiative populaire «Entreprises responsables» visant à introduire un devoir de diligence. Ses promoteurs - parmi lesquels les anciennes conseillères fédérales Ruth Dreifuss et Micheline Calmy-Rey ou l'ex-procureur et conseiller aux Etats Dick Marty - ont jusqu'au 21 octobre 2016 pour recueillir les 100'000 signatures nécessaires à l'aboutissement. Explications avec Manon Schick, directrice de la section suisse d'Amnesty International.

Votre opinion