17.12.2016 à 22:35

Hockey sur glaceLa Suisse écrase la Biélorussie 6 à 1

La Suisse a remporté le Challenge SIHF de Bienne grâce à un ample succès 6-1 contre la Biélorussie.

Image du match de ce 17 décembre 2016.

Image du match de ce 17 décembre 2016.

Keystone

Arborant un maillot vert, couleur de l'espoir, dans le cadre d'une action en faveur des matériaux recyclables, les Suisses ont fait la différence dès la première période. Ils fêtent ainsi leur plus large succès depuis une victoire 7-1 contre la Slovénie au Mondial 2013 à Stockholm.

Cette fois-ci, les joueurs de l'entraîneur Patrick Fischer n'ont pas fait dans la fioriture devant la cage du portier Karnaukhov. Ils ont marqué des buts dans la lignée du hockey moderne comme sur une «belle» action de piochage, conclue par le Davosien Gregory Sciaroni pour son premier but sous le maillot national (5e). Le Léventin des Grisons s'est encore attiré par la suite les applaudissements des 3500 spectateurs en balançant par-dessus la bande un joueur biélorusse!

Sur le 3-1, le défenseur des Zurich Lions, Patrick Geering n'a pas fait le détail d'une reprise directe de loin (19e), pour lui aussi ouvrir son compteur buts en sélection. Auparavant, Denis Hollenstein avait lui aussi profité d'une mêlée devant le portier biélorusse pour inscrire le 2-1 sur un palet prolongé par Vincent Praplan (12e). Cette réussite survenait moins d'une minute après l'égalisation de Denisov consécutive à un autogoal de Helbling.

Supériorité numérique

Si les Suisses ont encore gâché de nombreuses occasions à l'image des duels perdus par Bodenmann et Suri, seuls face à Karnaukov, ils ont eu la satisfaction de marquer en supériorité numérique. Cela faisait plus de quatre matches qu'ils attendaient ça. L'attaquant des Zurich Lions, Fabrice Herzog a su profiter d'un rebond suite à un tir puissant de Bodenmann (37e) pour creuser l'écart (4-1). Devant son public, Jonas Hiller a effectué un sans faute. Son coéquipier de club, Gaëtan Haas s'est une nouvelle fois montré à son avantage. Derrière, Diaz a été une fois encore le maître à jouer. Plein de verve, Sciaroni a amené une belle énergie devant le but adverse.

La sélection de Patrick Fischer termine ainsi l'année sur une bonne note face à un futur adversaire du Championnat du monde à Paris. Mais cette victoire acquise avec la manière demande une confirmation. Elle sera sans doute longue à venir puisque les deux prochains matches amicaux en février en Slovaquie serviront de terrain d'essais pour une sélection majoritairement composée de jeunes joueurs.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!