Publié

Hockey sur glaceLa Suisse en finale!

C'est historique! La Suisse s'est qualifiée pour la finale des Mondiaux en battant les Etats-Unis 3-0 en demi-finale.

Soixante ans après sa dernière médaille au Championnat du monde, la Suisse disputera ce dimanche (20h30) la finale face à la Suède. Les Etats-Unis n’ont pas fait le poids en demi-finale (3-0). Cette extraordinaire sélection helvétique a écrit une nouvelle page du hockey suisse. Quoiqu’il arrive dimanche face aux Scandinaves, elle égalera son meilleur résultat de tous les temps: l’argent en 1935.

Les Américains, tout auréolés de leur succès 8-3 face à la Russie en quarts de finale, n’ont jamais pu prendre le dessus sur des Suisses survoltés, auteurs d’un premier tiers-temps d’anthologie. La statistique de tirs de 18-9 montre à quel point ils ont bousculés les coéquipiers de Paul Stastny. Sans un manque de réussite patent dans le dernier geste, la partie aurait pu être jouée très rapidement.

La rencontre n’était pas vieille d’une minute que Julian Walker ajustait la transversale du jeune prodige américain John Gibson (Norfolk/AHL). Ce n’était que le prélude à une cascade d’occasions dont les plus nettes furent pour Niederreiter, qui se présenta seul face au portier américain mais rata son affaire, puis Bodenmann, Ambühl et Cunti auraient pu tour à tour ouvrir la marque alors que Berra s’est retrouvé une seule fois réellement en danger une action de Stapleton (18e).

La Suisse a poursuivi sur sa lancée au deuxième tiers-temps. Dès la reprise, Moser trouvait le poteau. Sur un précieux travail de récupération à la bande de Martin Plüss, le capitaine du CP Berne délivrait une passe millimétrée à Niederreiter qui crucifiait Gibson d’une reprise sèche (31e). Le Grison, un peu en dedans, lors des derniers matches, rejaillissait à la lumière en temps opportun. Dans un Globe Arena, totalement acquis à la cause helvétique et... russe, la qualification helvétique commença à se dessiner. Après de nouvelles occasions gâchées par Simon Moser et Julien Vauclair, la décision tomba à la 51e quand Moser adressa une passe d’horloger en profondeur à Walker. L’ailier de Genève-Servette ne manqua pas la cible, ce fut le délire dans le camp helvétique. Et quand Suri a trouvé la cage vide pour assurer le succès suisse, il valida le visa pour la finale.

Cette demi-finale, menée de main de maître, avec un blanchissage à la clé pour Reto Berra, absolument impérial dans les moments chauds, restera à jamais un match-référence dans le hockey helvétique. Tous les joueurs ont livré une partie digne d’éloges, mais certaines individualités sont sorties du lot. Andres Ambühl s’est multiplié dans tous les coins de la patinoire. Le futur attaquant de Davos a rappelé qu’il n’était pas si éloigné que ça de la NHL.

Martin Plüss a une nouvelle fois brillamment dirigé le jeu suisse. Le Zurichois est parfaitement entouré par Niederreiter et un Simon Moser, dont le départ en NHL est de plus en plus probable. Derrière, la ligne Seger - Vauclair a apporté toute son expérience dans les (rares) moments difficiles.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la Suisse se battra dimanche pour décrocher son premier titre de championne du monde. Une aventure complètement folle. Elle devra affronter la très solide Suède, qu’elle avait battue 3-2 en match d’ouverture le 3 mai. Depuis, les Scandinaves se sont refait une santé et ont trouvé du renfort avec les frères Sedin. Mais avec cette génération sans sans complexe, il est permis d’y croire.

Suisse - Etats-Unis 3-0 (0-0 1-0 2-0)

Globe Arena, Stockholm. 7136 spectateurs. Arbitres: Brueggemann/Jerabek (All/Tch), Carlson/Suominen (Can/Fin).

Buts:31e Niederreiter (Martin Plüss) 1-0. 51e Walker (Simon Moser, Furrer) 2-0. 60e (59’41’’) Suri (Niederreiter/dans le but vide) 3-0.

Suisse:Berra; Seger, Vauclair; Josi, Diaz; von Gunten, Blum; Blindenbacher, Furrer; Niederreiter, Martin Plüss, Simon Moser; Walker, Trachsler, Bieber; Suri, Gardner, Ambühl; Bodenmann, Cunti, Hollenstein.

Etats-Unis: Gibson; Faulk, Carle; Hunwick, Butler; McBain, Touba; Johsnon, Petry; Smith, Stastny, Moss; Oshie, Stapleton, Galchenyuk; Stephen Gionta, Thompson, Ryan Carter; Palushaj, Bjugstad, Kristo.

Notes:la Suisse sans Monnet et Stephan (surnuméraires) ni Grossmann (blessé). 1re tir sur la transversale de Walker. 24e tir sur le poteau de Simon Moser. 50e tir sur la transversale de Moss. Les Etats-Unis sans gardien dès 57’40’’.

Pénalités:2 x 2’ contre la Suisse; 4 x 2’ contre les États-Unis.

Votre opinion