06.08.2020 à 13:02

SuisseInterdiction d’entrée sur le territoire pour les ressortissants de 160 pays

Les habitants des pays en dehors de l’espace Schengen, à l’exception d’une vingtaine d’Etats, ne seront plus autorisés à entrer en Suisse dès samedi en raison de la pandémie du coronavirus.

La mesure décidée par le Département fédéral de justice et police vaut pour 160 pays dès samedi.

La mesure décidée par le Département fédéral de justice et police vaut pour 160 pays dès samedi.

KEYSTONE

Les ressortissants des pays hors de l’espace Schengen ne sont en principe plus autorisés à entrer en Suisse, à l’exception de ceux provenant de vingt pays. L’interdiction édictée par le Département fédéral de justice et police (DFJP) vaut pour 160 pays dès samedi.

Les ressortissants d’Andorre, l’Australie, la Bulgarie, le Canada, Chypre, la Corée du Sud, la Croatie, la Géorgie, l’Irlande, le Japon, le Maroc, Monaco, la Nouvelle-Zélande, la Roumanie, le Rwanda, Saint-Marin, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay et le Vatican pourront de nouveau entrer en Suisse aux mêmes conditions qu’avant la crise du coronavirus. Ils peuvent toutefois être soumis à une quarantaine.

Tous les États hors Schengen, y compris l’Algérie qui bénéficiait d’une exception, figurent sur la liste des pays à risque du Secrétariat d’État aux migrations (SEM). Pour les ressortissants de ces pays, l’entrée sera en principe refusée à compter de samedi.

L’interdiction d’entrée ne concerne pas les personnes disposant de la nationalité suisse, qui bénéficient de la libre circulation des personnes «ou qui se trouvent dans une situation d’absolue nécessité», peut-on lire sur le site du SEM. C’est à l’autorité compétente en matière de contrôle à la frontière d’apprécier si l’absolue nécessité est avérée, indique-t-on encore.

Voyages à risque

Depuis le 6 juillet 2020, indépendamment de ces restrictions d’entrée, toute personne entrant en Suisse en provenance d’un pays ou d’une région avec un taux d’infection élevé doit se mettre en quarantaine pendant dix jours. La liste de ces pays est tenue par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Depuis mercredi, y figure nouvellement l’Espagne, les Bahamas, la Guinée équatoriale, la Roumanie, Sao Tomé-et-Principe, Singapour et Sint Maarten. La Suisse a retiré l’Azerbaïdjan, les Émirats arabes unis et la Russie.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!