Euro 2020 - La Suisse laisse filer deux points contre Galles
Actualisé

Euro 2020La Suisse laisse filer deux points contre Galles

L’équipe de Suisse a raté son entrée dans l’Euro 2020. À Bakou, elle a été tenue en échec par le Pays de Galles (1-1).

par
Robin Carrel
(Bakou)
L’ouverture du score de Breel Embolo n’a pas suffi à la Suisse pour remporter son premier match de l’Euro.

L’ouverture du score de Breel Embolo n’a pas suffi à la Suisse pour remporter son premier match de l’Euro.

AFP

Dominatrice, puis suffisante, l’équipe de Suisse a laissé deux points en route en Azerbaïdjan, lors de son entrée en lice dans son groupe A du championnat d’Europe. D’abord très bien en place et manquant singulièrement de réalisme, la troupe de Vladimir Petkovic a fini par trouver la faille. Elle s’est reposée bien trop vite sur ce minuscule matelas d’un but. Un relâchement coupable, puni par l’habituel coup de casque venu de Grande-Bretagne et que le but tardif de Mario Gavranovic, annulé par la vidéo (84e), n’a pas réussi à faire oublier.

L’ouverture du score d’EmboloRTS 2

Breel Embolo a toujours été un cas à part. De l'allier précoce du FC Bâle, il est devenu un attaquant de puissance au Borussia Mönchengladbach et a un profil atypique. Samedi, au Stade Olympique bakinois, il a tout fait, ou presque. Le natif de Yaoundé, 24 ans au compteur, s’est escrimé à faire briller les autres - ah ces caviars dont Haris Seferovic (45e+1) et Kevin Mbabu (52e) n’ont pas réussi à se nourrir…, avant d’ouvrir le score pour les siens, quatre minutes après le retour des vestiaires. Son premier but dans un tournoi majeur.

Une première depuis 1966

Il fallait bien la hargne de celui qui est devenu citoyen suisse peu avant ses 18 ans pour faire sauter le bouchon gallois. Sur l’action précédant son but, il s’était arraché entre deux adversaires et avait permis au gardien Danny Ward d’une belle claquette. Sur le corner qui a suivi, il s’est montré bien plus solide que le latéral droit Connor Roberts, incapable de l’empêcher de placer son coup de tête au bon endroit. C’est encore lui qui a forcé le portier adverse à un arrêt de classe à la 90e.

Contre le cours du jeu, les Gallois égalisent…RTS 2

L’équipe de Suisse a mis le temps avant d’enfin faire trembler les filets. Pourtant, ça n’a pas été faute d’essayer. Rien qu’en première période, les hommes de Vladimir Petkovic avaient frappé onze fois au but. Un total qu’ils n’avaient plus atteint, phases finales de Coupes du monde et d’Euros confondus, depuis le Mondial 1966 en Angleterre! Haris Seferovic, à lui seul, avait tiré deux fois plus que tous les Gallois réunis. Mais le joueur de Benfica n’était décidément pas dans un bon jour et ça a coûté deux points au final.

Moore esseulé

Les Gallois, à la force de frappe offensive pourtant reconnue, n’ont quasiment jamais été dangereux. La troupe de Robert Page a subi la domination territoriale adverse pendant la majeure partie de la rencontre, mais tout aurait pu être différent si Yann Sommer n’avait pas sorti une incroyable claquette, sur une tête de Kieffer Moore après un quart d’heure de jeu.

Le but refusé pour une position de hors-jeuRTS 2

Le portier de «Gladbach» n’a, en revanche, rien pu faire sur un nouveau coup du chef du géant de Cardiff City (1m96). Reste à essayer de comprendre pourquoi et comment l’attaquant a pu se retrouver ainsi seul à une dizaine de mètres des buts de la Suisse, alors que ses capacités dans le jeu aérien sont connues de tous...

Les Helvètes avaient alors cédé la possession à des adversaires pour certains limités techniquement, mais toujours dangereux quand il s’agit d’aller mettre la tête là où d’autres hésiteraient à placer le pied. Ils risquent de regretter les deux unités laissées en route. Le déplacement de Rome mercredi ne sera de loin pas de tout repos. Leur deuxième match à Bakou dimanche prochain, contre une Turquie quasiment à domicile, sera chaud. Samedi, en fin de match, ça y chantait déjà à la gloire des hommes de Senol Günes...

Le programme du groupe A.

Le classement du groupe A.

Pays de Galles - Suisse 1-1 (0-0)

Stade Olympique de Bakou, environ 10’000 spectateurs.

Arbitres: Turpin, Danos/Gringore (FRA).

Buts: 49e Embolo 0-1; 74e Moore 1-1.

Pays de Galles: Ward; Roberts, Rodon, B. Davies, Mepham; Morrell, Allen, Ramsey (92e Ampadu); James (75e Brooks), Moore, Bale.

Suisse: Sommer; Elvedi, Schär, Akanji; Mbabu, Xhaka, Freuler, Rodriguez; Shaqiri (66e Zakaria); Embolo, Seferovic (84e Gavranovic).

Avertissements: 30e Schär (obstruction); 47e Moore (coup de coude); 63e Mbabu (jeu dur).

Notes: Lotomba, Omeragic et Fernandes pas sur la feuille de match.

Votre opinion