Basketball - La Suisse lance idéalement sa course au Mondial
Publié

BasketballLa Suisse lance idéalement sa course au Mondial

Pour son premier match de préqualification à la Coupe du monde 2023, la Nati s’est imposée à Skopje face à la Macédoine du Nord (67-62).

par
Sport-Center
La Suisse est bien partie dans cette campagne de préqualification pour le Mondial 2023.

La Suisse est bien partie dans cette campagne de préqualification pour le Mondial 2023.

FIBA

La Suisse a bien entamé la longue route vers le Mondial 2023. Ce jeudi, à Skopje, elle entamait sa campagne de préqualification face à l’hôte, la Macédoine du Nord. Contre une équipe mieux positionnée au classement FIBA (53e, alors que la Suisse est 60e), la Nati est parvenue à s’imposer (67-62).

Ce match marquait le début des choses sérieuses pour Ilias Papatheodorou. Nommé sélectionneur il y a un mois, le technicien grec vivait son premier match de compétition à la tête de la Suisse. Après trois semaines de préparation, marquée par six matches amicaux (2 victoires, 4 défaites), son équipe a réalisé une prestation solide. Le tout sans sa star Clint Capela, concentré sur sa récupération au terme d’une éreintante saison NBA.

Rapidement devant au tableau d’affichage, les visiteurs ont contraint leurs adversaires à courir après le score tout au long de la rencontre. Un jeu du chat et de la souris remporté par cette dernière: entre la fin du premier quart temps, lorsqu’elle s’est retrouvée devant à 19-17, et le terme de la rencontre, la Suisse n’a pas été menée une seule seconde.

Un grand Kazadi

La Nati a fait le trou dans le deuxième quart, où elle n’a concédé que 8 points (13-8), puis a géré son avance. Cela ne l’a pas empêchée de sentir le souffle des Macédoniens dans son dos, eux qui sont revenus à 51-55 dans le dernier acte après avoir été menés 28-42. Mais deux tirs longue distance de Kovac et Kazadi, à un peu moins de 5 minutes et 4 minutes de la sirène, ont définitivement tué les espoirs des locaux.

Portés par un Jonathan Kazadi des grands soirs (19 points, 6 passes, 58,3% de réussite au tir), les Suisses ont fait la différence dans la peinture (34 points inscrits, contre 26 pour les Macédoniens) et par leur banc (27 points ont été assurés par des remplaçants, contre 21).

De quoi satisfaire Ilias Papatheodorou. De bon augure avant le deuxième match, ce vendredi, contre la Slovaquie (19 h).

Votre opinion