24.06.2016 à 19:18

FootballLa Suisse n'aime pas les matches couperets

L'équipe nationale n'apprécie pas les parties à élimination directe. A part le barrage contre la Turquie de 2005, elle attend un succès depuis 1954.

von
Robin Carrel
Vladimir Petkovic en pleine discussion avec ses joueurs durant une séance d'entraînement au stade Geoffroy Guichard de Saint-Etienne.

Vladimir Petkovic en pleine discussion avec ses joueurs durant une séance d'entraînement au stade Geoffroy Guichard de Saint-Etienne.

Keystone

Qui ne se souvient pas de ces rencontres aller-retour incroyables contre la Turquie de novembre 2005, sur le chemin de la Coupe du monde en Allemagne? Quatre jours et deux matches d'une tension incroyable, bouclés par une qualification au forceps (4-4, la Suisse passe la rampe grâce aux buts à l'extérieur) et l'affaire du tunnel menant aux vestiaires du Stade Sukru Saracoglu... C'est le seul souvenir récent qu'a la Nati de parties à élimination (quasi) directe.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!