Basketball - La Suisse ne s’est pas ratée à Fribourg
Publié

BasketballLa Suisse ne s’est pas ratée à Fribourg

Sous pression après sa défaite en Autriche, cette semaine, l’équipe de Suisse n’a pas tremblé face à une faible sélection chypriote (66-43), dimanche.

par
Jérémy Santallo
(Fribourg)

«Plus fort!» Sourire aux lèvres à l’heure de s’adresser au responsable des consignes à l’échauffement, Natan Jurkovitz ne cachait pas sa joie d’être de retour aux affaires, dimanche après-midi, sur le parquet de Saint-Léonard. Absent (dos) jeudi à Vienne lors de la défaite face à l’Autriche (80-64) pour la première rencontre de préqualifications vers l’Euro 2025, l’ailier a réintégré le cinq de base de son sélectionneur Ilias Papatheodorou pour le rendez-vous contre Chypre, 79e au classement FIBA.

Dubas montre l’exemple

Avec le couteau suisse de Fribourg Olympic dans ses rangs, la Nati (60e) possédait surtout une arme offensive de plus à la création. Altruiste, Jurkovitz s’est régalé au poste bas pour distiller le jeu en début de partie. On a alors beaucoup vu Dubas. Le capitaine, qui n’avait joué que les quatre premières minutes jeudi avant de ne plus fouler le parquet - comme Yoan Granvorka - s’est jeté au sol sur les ballons et a montré l’exemple au rebond – quatre offensifs. D’ailleurs, après un premier quart-temps (21-11) marqué de l’empreinte de Roberto Kovac (10 points), la Suisse régnait sous les panneaux (16-4 au rebond).

Battue par l’Irlande (73-81) jeudi, la sélection chypriote a entamé le deuxième quart-temps en défense de zone «3-2» mais le joueur des Lions de Genève, Marco Portannese, a planté tout de suite une banderille primée dans le coin du terrain. Revenu par deux fois à dix longueurs avant le retour aux vestiaires, Chypre a vu à chaque fois Jurkovitz redonner de l’air aux siens, via un alley-oop féroce ou avec la finesse de sa patte gauche en transition. Seul bémol finalement pour la Suisse au terme d’une première mi-temps maîtrisée mais hachée (41-31)? Le nombre de fautes (16) dont trois pour Dubas et autant pour Nzege.

Portannese, comme à Genève

Roberto Kovac a lui aussi écopé d’une troisième faute personnelle dès le début de la seconde mi-temps mais à sa place, et comme du côté du Pommier, Marco Portannese a été fidèle à lui-même dans son rôle de joker de luxe: interceptions, paniers à mi-distance ou en allant vers le cercle, l’arrière genevois a trouvé de la réussite au moment où ses coéquipiers n’en avaient pas derrière l’arc. Et comme le meneur d’Union Neuchâtel Selim Fofana a enfin épuré un peu son jeu et a lui aussi commencé à trouver la cible, l’équipe de Suisse s’est envolée au tableau d’affichage (52-35 à la fin du troisième quart-temps).

Éliminée pour un panier de la course au Mondial 2023 cet été, la sélection d’Ilias Papatheodorou n’avait aucun droit à l’erreur dimanche. Surtout après ce revers d’entrée en Autriche et en cela, elle ne s’est pas ratée avec cette large victoire 66-43. La Suisse doit terminer première de son groupe A – ou être le meilleur deuxième des trois poules – pour accéder à la deuxième phase de qualifications vers l’Euro 2025. La prochaine fenêtre internationale aura lieu au mois de février, l’année prochaine.

Suisse - Chypre 66-43 (41-31)

Saint-Léonard, Fribourg. 1259 spectateurs. Arbitres: MM. Stoica, Gracin et Sanchez Sixto.

Suisse: Fofana (7), Kovac (16), N. Jurkovitz (12), Dubas (7), Calasan (3); puis Cotture (8), Portannese (11), Nzege (1), Kozic (1), Le Sann, Martin, Granvorka. Entraîneur: Ilias Papatheodorou.

Chypre: Michail (6), Leronymidis (6), Koumis (4), Mantovani (5), Markou (6); puis Tigkas (6), Maragkos (4), Giannaras (1), Tretiakov (3), Pasiali (2). Entraîneur: Pantelis Gavriel.

Votre opinion