High-Tech: La Suisse, paradis des drones

Publié

High-TechLa Suisse, paradis des drones

La Suisse veut s'imposer comme le pays des drones. Sa volière à robots volants a été dévoilée hier à Paris pour la première fois.

par
Renaud Michiels
1 / 6
La «volière de drones» de Présence Suisse a été inaugurée hier à Paris lors du salon VivaTech, qui se tient jusqu'à demain.

La «volière de drones» de Présence Suisse a été inaugurée hier à Paris lors du salon VivaTech, qui se tient jusqu'à demain.

digitalswitzerland
Les éoliennes, c'est bien, mais elles ne peuvent pas exploiter les vents en altitude, qui sont plus forts mais aussi davantage continus. À partir de ce constat, des Tessinois développent depuis deux ans le SkyPull, un gros drone rectangulaire autonome de 8?kilos qui file capter l'énergie éolienne à quelque 400 m au-dessus du plancher des vaches pour produire de l'électricité. Avec cet hexacoptère, les voisins n'ont en outre pas à subir le bruit des éoliennes classiques.

Les éoliennes, c'est bien, mais elles ne peuvent pas exploiter les vents en altitude, qui sont plus forts mais aussi davantage continus. À partir de ce constat, des Tessinois développent depuis deux ans le SkyPull, un gros drone rectangulaire autonome de 8?kilos qui file capter l'énergie éolienne à quelque 400 m au-dessus du plancher des vaches pour produire de l'électricité. Avec cet hexacoptère, les voisins n'ont en outre pas à subir le bruit des éoliennes classiques.

Skypull
La nouvelle génération de ce drone, l'eBee Plus, est sortie cette année. Il appartient au groupe français Parrot mais est développé par SenseFly, à Lausanne. Ce drone de 1,10 m d'envergure pour à peine plus de 1 kilo est un pro de l'imagerie aérienne. Il peut être utilisé dans beaucoup de domaines: surveillance d'un terrain, optimisation de la gestion de carrières ou de mines, surveillance de cultures ou encore protection de l'environnement, en cartographiant un glacier ou en dénombrant des animaux.

La nouvelle génération de ce drone, l'eBee Plus, est sortie cette année. Il appartient au groupe français Parrot mais est développé par SenseFly, à Lausanne. Ce drone de 1,10 m d'envergure pour à peine plus de 1 kilo est un pro de l'imagerie aérienne. Il peut être utilisé dans beaucoup de domaines: surveillance d'un terrain, optimisation de la gestion de carrières ou de mines, surveillance de cultures ou encore protection de l'environnement, en cartographiant un glacier ou en dénombrant des animaux.

SenseFly

La Suisse, c'est du chocolat, des montres et des drones. Telle est la formule de la Confédération sur la nouvelle image voulue pour le pays, celle du paradis des robots volants.

Développée par Présence Suisse, la campagne «Switzerland – Home of drones» doit durer deux ans et a été lancée hier à Paris dans le cadre du salon Viva Technology. Notre organisme chargé de la promotion de la Suisse à l'étranger y présente une «volière», petite cage cubique dans laquelle de vieux coucous côtoient les drones les plus modernes et les plus ingénieux créés en Suisse, principalement autour des deux pôles d'excellence que sont l'EPFL et l'EPFZ.

En matière de drones, la Suisse peut réellement se targuer d'être à l'avant-garde. Et c'est aussi dorénavant un secteur économique à part entière et en pleine croissance. On y dénombre plus de 80 entreprises et quelque 2500 emplois, selon Présence Suisse. Nous vous présentons ici quelques fleurons de notre flotte présents à Paris.

Ton opinion