20.05.2013 à 13:33

ETUDELa Suisse relativement épargnée par la tuberculose

La Suisse est l'un des pays les moins touchés par la tuberculose en Europe. On y compte 7 nouveaux cas par an pour 100'000 habitants alors que la moyenne dans les pays de l'UE et de l'AELE est de 15,7 pour 100'000.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

AFP

«Selon les estimations de l'OMS, les pays européens les moins touchés sont la Grèce (4,6 cas pour 100'000 habitants) et l'Allemagne (4,9 cas pour 100'000 habitants)», écrit l'Office fédéral. La Roumanie occupe la tête du classement avec 117 cas pour 100'000 habitants.

Les formes de tuberculoses qui résistent aux antibiotiques standards sont également plus rares en Suisse qu'en Europe. Seuls 1,5% des quelque 540 cas enregistrés chaque année sur sol helvétique sont multirésistants (MDR-TB), note aussi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Ce résultat est «nettement en deçà» de la moyenne des pays de l'UE et de l'AELE, qui s'élève à 4,6%. Les pays les plus exposés sont les pays baltes: avec 24% pour l'Estonie, 23% pour la Lituanie et 12% pour la Lettonie.

Groupes à risque

Mais quel que soit le pays, ce sont les personnes qui ont déjà été traitées contre la tuberculose qui risquent d'être atteintes d'une forme multirésistante, souligne l'article. En Suisse aussi, les analyses ont montré que «la proportion de germes résistants est liée à un traitement antérieur avec des antituberculeux». Le total de personnes atteintes de MDR-TB dans le pays reste toutefois modeste avec en moyenne 6,7 cas déclarés chaque année entre 2005 et 2011.

Tous les tuberculeux multirésistants recensés durant cette période en Suisse avaient moins de 60 ans, l'âge moyen étant de 28,5 ans, a en outre constaté l'OFSP. Les patients concernés sont presque toujours d'origine étrangère: sur les 47 patients repérés en six ans, seuls deux étaient d'origine suisse ou nés en Suisse.

70% d'étrangers

La forte proportion d'étrangers atteints par la tuberculose, soit 70% des cas, est d'ailleurs une autre particularité helvétique par rapport à la moyenne européenne, note l'OFSP. On trouve cependant un pourcentage similaire dans quelques pays de l'UE comme Chypre, Malte ou la Suède.

L'âge moyen des Suisses atteints de tuberculose est de 61 ans. Parmi les 127 nouveaux patients comptabilisés en 2011, 72 avaient plus de 60 ans. Les personnes d'origine étrangère atteintes de tuberculose sont elles nettement plus jeunes. La moyenne d'âge des 429 cas recensés en 2011, dont 131 requérants d'asile, était de 36 ans.

Stratégie nationale de lutte

Malgré l'apparition de formes multirésistantes de la maladie, les traitements sont en général efficaces, relève aussi l'OFSP. Selon les informations de la Ligue pulmonaire suisse, seuls 4 décès liés à la tuberculose ont été enregistrés en Suisse en 2010.

Pour l'Office fédéral, cette maladie, qui affecte principalement les poumons, reste toutefois un défi de santé publique en Suisse. «Le diagnostic est difficile à poser» et «le traitement est long et coûteux, notamment pour les formes multirésistantes», explique-t-il. En outre, la communauté médicale est de moins en moins compétente en raison du recul du nombre de cas. L'OFSP a donc lancé l'an dernier la «Stratégie nationale de lutte contre la tuberculose 2012-2017».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!