Publié

SKI ALPINLa Suisse remporte le Team Event de Lenzerheide

Wendy Holdener et Reto Schmidiger ont été les grands artisans de la victoire helvétique lors du slalom parallèle par équipes.

Reto Schmidiger a remporté toutes ses courses lors du Team Event.

Reto Schmidiger a remporté toutes ses courses lors du Team Event.

Keystone

La Suisse a remporté le "Team Event" (compétition par équipes) des Finales de Lenzerheide. Après des succès contre l'Allemagne et l'Italie, la sélection helvétique a dominé les Etats-Unis en finale.

C'est la première fois que la Suisse remporte cette épreuve, qui se dispute lors des Finales de la Coupe du monde et aux championnats du monde. Jusqu'ici, elle avait dû se contenter deux fois de la 2e place, lors des Finales 2012 à Schladming (Aut) et à celles de 2010 à Garmisch (All).

Pour décrocher cette première victoire, la Suisse s'est appuyée sur Wendy Holdener et Reto Schmidiger. Réputés pour être à l'aise en slalom parallèle - le format dans lequel se déroule le "Team Event" -, la Schwytzoise et le Nidwaldien ont gagné toutes leurs manches, à chaque fois en signant des chronos très rapides.

Quant à leurs coéquipiers Luca Aerni et Denise Feierabend, ils n'ont pas ramené le moindre point. A leur décharge, le Valaisan et l'Obwaldienne ont été "sacrifiés", eux qui ont toujours dû s'élancer sur le tracé rouge, largement moins rapide que le bleu. La différence était telle entre les deux parcours qu'aucun skieur n'a réussi vendredi à s'imposer sur le tracé rouge. Tous les duels entre nations se sont ainsi terminés sur le score de 2-2, les temps combinés faisant à chaque fois la différence (addition dans chaque équipe du meilleur chrono féminin et masculin).

Autant dire que ce slalom n'avait de parallèle que le nom. Et que de tels face-à-face à sens unique ne vont pas aider à renforcer l'intérêt pour ces "Team Event", qui ne soulèvent déjà pas un grand intérêt auprès des coureurs, du public et des médias. Outre l'aspect financier (100'000 de dotation), cette épreuve a néanmoins permis à la Suisse de valider sa 2e place au classement par nations de la Coupe du monde, derrière les intouchables Autrichiens, 3es vendredi mais assurés depuis longtemps de finir en tête pour le 25e hiver consécutif. Avant les géants et slaloms du week-end, la Suisse ne peut plus être rattrapée par l'Italie, à moins d'un improbable retournement de situation.

(SI)

Ton opinion