Basketball - La Suisse s’effondre dans le dernier quart
Publié

BasketballLa Suisse s’effondre dans le dernier quart

Après leur victoire face à la Macédoine du Nord, les Helvètes n’ont pas connu la même réussite à Skopje vendredi. Ils se sont inclinés face à la Slovaquie (67-62). Rien n’est encore joué dans ce mini-tournoi où les deux premiers passeront au tour suivant.

par
Christian Maillard
Arnaud Cotture et les Suisses ont flanché dans les deux derniers quarts…

Arnaud Cotture et les Suisses ont flanché dans les deux derniers quarts…

DR

Coach de l’équipe de Suisse, Ilias Papatheodorou a eu beau demander un temps mort et se gratter le menton, le druide n’a pas trouvé la solution. À Skopje, où elle dispute un tournoi préqualificatif en vue de la Coupe du monde 2023, la sélection helvétique s’est inclinée ce vendredi face à la Slovaquie (56-64) alors qu’elle avait pourtant tout dans ses mains pour confirmer son succès de la veille face à la Macédoine du Nord.

8-0 après 5 minutes!

Les coéquipiers de Roberto Kovac, de Nathan Jurkovitz et d’Arnaud Cotture qui avaient pris leurs distances en première période (8-0, 5e puis 11-3 à la 8e) où ils menaient encore de quatre points (34-30) à la pause, ont perdu pied dans le dernier quart (8-15). Accrocheurs en diable et dotés d’une bonne adresse à distance, ces athlétiques slovaques (à l’image de Michael Fosek (224 cm!) ont réussi à passer l’épaule juste à la fin de la troisième période, en trouvant en plus des ressources derrière la ligne des trois points où ils ont fait du mal à des Suisses qui rataient alors tout ce qu’ils voulaient.

«Il y a trois équipes en lice et les deux premières seront qualifiées pour le tour de qualification à 32 équipes. Notre but est donc d’être une de ces deux équipes, de manière à pouvoir ensuite affronter de grandes nations, comme la France ou l’Italie par exemple», espérait Giancarlo Sergi, président de Swiss Basket, dans Le Matin jeudi.

Tout n’est toutefois rien perdu pour ce groupe jeune et talentueux dans ce mini-tournoi qui pourrait l’emmener au prochain tour avec les 32 meilleures formations du continent qui chercheront un ticket pour la phase finale de la Coupe du monde en Indonésie ou au Japon. Même si la marche semble infranchissable pour notre petite nation de basket privée de Clint Capela, cette séduisante sélection progresse à pas de géant. Alors qu’il reste deux matches à jouer contre ces deux adversaires, rien n’est encore joué.

Illias Papatheodorou, qui avait emmené l’AEK Athènes en finale de la Ligue des champions en 2020, n’a pas de baguette magique. Mais on peut lui faire confiance pour qu’il trouve les mots avant les deux dernières parties de ce tournoi…

Votre opinion