Publié

FootballLa Suisse, sevrée de Ligue Europa, s’en remet à YB

Comme ce sera déjà le cas l’an prochain, la Super League est condamnée à n’envoyer que quatre clubs en Coupe d’Europe en 2022-23. À moins d’une épopée des Bernois en Ligue Europa cette saison…

par
Brice Cheneval
Young Boys porte plus que jamais les espoirs suisses en Coupe d’Europe.

Young Boys porte plus que jamais les espoirs suisses en Coupe d’Europe.

KEYSTONE

Qualifié pour les 16es de finale de la Ligue Europa suite à sa victoire miraculeuse face à Cluj (2-1), Young Boys va jouer gros lors du tirage au sort, lundi. Et ce dans tous les sens du terme.

Premièrement, les Jaune et Noir ont de grandes chances de tomber face à une grosse écurie après avoir terminé deuxièmes de leur groupe. Si les Glasgow Rangers, le PSV, le Dinamo Zagreb, Hoffenheim et le Club Bruges semblent à leur portée, les autres têtes de série ont de quoi faire peur: Arsenal, Tottenham, Naples, l’AC Milan, Manchester United, le Bayer Leverkusen, l’Ajax, Villarreal, Leicester et le Chakhtar Donetsk.

Surtout, YB porte une lourde responsabilité: de son parcours dépendra la répartition des clubs suisses en Coupe d’Europe pour la saison 2022-23.

En l’état, il est prévu que la Super League envoie quatre de ses représentants en Coupe d’Europe en 2021-22. À l’issue de l’exercice en cours, le champion entrera en lice au deuxième tour préliminaire de la Ligue des champions. Même chose pour son dauphin ainsi que le troisième et le vainqueur de la Coupe, cette fois en Conference League, la toute nouvelle compétition imaginée par l’UEFA et qui fêtera sa première édition. Par conséquent, aucune équipe suisse ne disputera la Ligue Europa, sauf si celle engagée en Ligue des champions venait à être reversée.

Actuellement 17e au coefficient UEFA, la Suisse se dirige vers la même répartition pour la saison 2022-23 si elle n’intègre pas les 15 premières places d’ici ce printemps. Pour ce faire, il existe un scénario et celui-ci dépend entièrement de Young Boys. En clair, il faudrait que les joueurs de Gerardo Seoane atteignent au moins les quarts de finale de la Ligue Europa et engrangent a minima 5 victoires.

Une telle performance permettrait à la Suisse de doubler Chypre et la Serbie au coefficient UEFA et de se hisser au 15e rang. Ce qui déboucherait sur la répartition suivante en 2022-23: deux places qualificatives pour la Ligue des champions, une en Ligue Europa et deux en Conference League. Soit une de plus par rapport aux prévisions du moment.

Reste désormais aux Bernois à faire le nécessaire. Mais au vu de ce qu’ils ont démontré cette saison dans la compétition et du plateau final, on est encore loin d’une telle issue.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
5 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Karka

14.12.2020 à 13:28

Et c'est un gros en 1/16 pour YB avec Leverkusen.

Pierre Maudet

14.12.2020 à 13:03

L’équipe de cancres aider par l’arbitre UEFA,

Karka

14.12.2020 à 11:46

Alors je veux bien qu'on déplore le coefficient UEFA médiocre de la Suisse et qu'on se montre optimiste pour l'avenir mais de là à envisager qu'YB puisse aller en 1/4 d'Europa League... En fait, à part leur défaite piteuse contre Midtjylland qui les éjecte de la Champions League, les Bernois n'ont rien à se reprocher et cette place en 1/16 est déjà un succès et ils ont joué cette saison beaucoup plus de matches européens que tous les autres clubs suisses réunis. Ce sont plutôt ces autres clubs suisses qui sont à pointer du doigt car eux ont été éliminés prématurément et perdant naïvement face à des adversaires pas meilleurs qu'eux sur le terrain. En plus, ces clubs étaient têtes de série lors de plusieurs tirages, ça va être moins le cas ces prochaines saisons à ce rythme-là.