Publié

Plan d'intégrationLa Suisse va accueillir 500 réfugiés syriens

Le Conseil fédéral a donné mercredi son aval pour la prise en charge de centaines de réfugiés syriens. Aussi, les familles des Syriens de Suisse pourront plus facilement entrer sur territoire helvétique.

En acceptant des contingents importants de réfugiés, la Suisse renoue avec une ancienne pratique abandonnée en 2005.

En acceptant des contingents importants de réfugiés, la Suisse renoue avec une ancienne pratique abandonnée en 2005.

AFP

La Suisse va accueillir 500 réfugiés syriens. Les premiers arriveront au plus tôt en octobre. Le Conseil fédéral a donné mercredi son aval pour la prise en charge d'un contingent global dans le cadre d'un projet pilote de trois ans.

Vu la situation humanitaire désastreuse en Syrie et le nombre toujours plus grand de réfugiés qui affluent dans les Etats voisins, il est urgent d'accueillir un groupe important de personnes en provenance de la zone de conflit, fait valoir le gouvernement.

Plan détaillé

Après que la ministre de la justice Simonetta Sommaruga a déjà fait savoir au Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) que la Suisse était prête à prendre en charge des contingents, celui-ci a remis une requête concrète. Les personnes accueillies se sont déjà vu accorder le statut de réfugiés par le HCR.

L'Office fédéral des migrations examine actuellement leurs dossiers. Les services de Simonetta Sommaruga, de concert avec le Département fédéral des affaires étrangères, a élaboré un plan détaillé qui prévoit une phase pilote de trois ans.

Ancienne pratique

Un programme d'intégration «rapide et entière», devisé à 12 millions de francs, sera élaboré avec les cantons intéressés d'ici la fin de l'année. Le Parlement devra se prononcer sur ce crédit.

En acceptant des contingents importants de réfugiés, la Suisse renoue avec une ancienne pratique abandonnée en 2005. Depuis, elle s'est limitée ponctuellement à des petits groupes ou des familles. Ainsi 37 ressortissants irakiens et palestiniens ayant fui la Syrie sont arrivés sur territoire helvétique en mars.

Les familles accueillies

Aussi, les familles des Syriens de Suisse pourront désormais plus facilement entrer sur territoire suisse. Simonetta Sommaruga a décidé de faciliter avec effet immédiat les conditions d'octroi de visas.

Les enfants majeurs, les grands-parents et les frères et sœurs notamment pourront se voir offrir plus rapidement le sésame. De premiers assouplissements avaient déjà été décidés en juillet 2012 déjà mais seul un nombre restreint de personnes en a profité.

Les facilités sont destinées aux personnes provenant de Syrie et dont des parents séjournent déjà en Suisse, soit grâce à un permis B ou C, soit parce qu'ils ont été naturalisés. Le regroupement ne se limite plus aux conjoints et aux enfants mineurs.

Les autres parents en ligne ascendante ou descendante pourront en profiter: grands-parents, parents, enfants de plus de 18 ans et petits-enfants. Idem des frères et soeurs de Syriens séjournant en Suisse et de leurs familles directes.

20 millions en plus?

Lorsque le requérant ne pourra pas présenter un acte d'état civil concluant en raison de la situation en Syrie, il lui suffira de prouver le lien de parenté de manière crédible et claire. Les autorités compétentes ne vérifieront en outre plus si le Syrien dispose d'assez argent pour subvenir à ses besoins.

Les personnes dont des proches séjournent déjà en Suisse et qui ont adressé une demande d'asile depuis l'étranger lorsque cette option était encore possible seront informées qu'elles peuvent déposer une demande de visa.

Parallèlement, la Suisse va poursuivre son aide humanitaire dans la région. Vingt millions de francs pourraient prochainement s'ajouter aux 30 millions déjà libérés.

INFOGRAPHIE. Les Syriens cherchent refuge surtout dans les pays voisins.

(ats)

Ton opinion