Coronavirus: La Suisse veut séduire avec un tourisme durable
Publié

CoronavirusLa Suisse veut séduire avec un tourisme durable

Suisse Tourisme compte lancer un label de durabilité auquel tous les acteurs de la branche touristique seront invités à s’inscrire.

La Suisse ne manque pas d’atouts pour son tourisme mais désormais, elle veut aussi mettre l’accent sur la durabilité.

La Suisse ne manque pas d’atouts pour son tourisme mais désormais, elle veut aussi mettre l’accent sur la durabilité.

Tamedia AG

La Suisse mise sur le tourisme durable pour faire revenir les voyageurs après le choc de la pandémie, a annoncé vendredi, Suisse Tourisme qui a dévoilé une campagne mettant en valeur les atouts du pays alpin.

Avec ses sentiers de randonnée, panoramas de montagne, son réseau de transports en commun dense qui permet de visiter quasiment chaque recoin du pays, la Suisse est une «championne cachée» de la durabilité, a fait valoir le directeur général Martin Nydegger lors d’une conférence de presse.

Mais pour mettre en valeur ces atouts, cet organisme mandaté par le gouvernement pour promouvoir la Suisse en tant que destination touristique entend lancer une campagne de communication pour tenter de relancer la demande dans ce secteur secoué par la crise sanitaire.

Des nuitées en chute libre

Suisse Tourisme compte notamment lancer un label de durabilité auquel tous les acteurs de la branche touristique, qu’il s’agisse des remontées mécaniques, restaurants, attractions ou prestataires d’hébergement, seront invités à s’inscrire. Appelé «Swistainable», une contraction de «Swiss» (Suisse) et «Sustainable» (durable), ce label classera les établissements en trois catégories en fonction de leur degré de durabilité.

«Si nous avons appris quelque chose au cours de cette terrible année 2020, c’est que nous devons mettre en avant nos atouts avec une conviction encore plus forte. Et le tourisme durable est indéniablement l’un d’entre eux», a affirmé le patron de Suisse Tourisme, cité dans le communiqué détaillant cette campagne.

En 2020, les nuitées hôtelières en Suisse ont dégringolé de 40% par rapport à l’année précédente à 23,7 millions, la baisse se chiffrant à 66% pour les nuitées réalisées auprès de la clientèle étrangère. Le contexte exceptionnel du Covid–19 explique cette chute inédite à un niveau qui n’avait plus été observé depuis la fin des années cinquante, souligne l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Durant l’été, les nuitées réalisées auprès de la clientèle suisse, qui a pris ses vacances dans le pays, ont aidé à limiter la casse sans toutefois compenser le manque à gagner: elles ont augmenté de 24% durant la saison estivale, qui s’étale de juillet à octobre.

Genève et Zurich souffrent

Les grandes villes n’ont pas bénéficié de la venue de la clientèle suisse pour compenser la baisse drastique de la fréquentation de leurs hôtels. Sur l’ensemble de l’année 2020, Genève n’a enregistré que 1,042 million de nuitées, ce qui représente une baisse de 67% par rapport à l’année précédente. Un chiffre aussi bas n’avait plus été enregistré depuis 1945, indique l’Office cantonal de la statistique. Dans le canton de Zurich, qui compte tout autant sur le tourisme d’affaires que Genève, la chute du nombre de nuitées l’an dernier a aussi été de 67%. Plus inquiétant encore, la tendance relevée à Genève au dernier trimestre 2020 montre une chute de 78% par rapport à la même période de 2019, ce qui ne laisse pas présager d’un prochain redressement de la situation.

(APF/20min)

Votre opinion