Football suisse: La Super League avec douze clubs et des play-off

Publié

Football suisseLa Super League avec douze clubs et des play-off

Réunis ce vendredi à Ittigen, les 20 clubs de SFL ont validé l’augmentation de l’élite, à partir de la saison 2023/2024. Ils ont aussi dit oui à l’introduction de matches à élimination.

par
Nicolas Jacquier
La Super League comptera deux équipes supplémentaires (photo d’illustration).

La Super League comptera deux équipes supplémentaires (photo d’illustration).

Eric-Lafargue

Dans une journée capitale pour l’avenir du football helvétique, les verdicts sont tombés plus rapidement que prévus. Après trois tours d’horloge, tout était bouclé, et les décisions déjà entérinées. Réunis depuis ce vendredi matin, à la Maison des Sports, à Ittigen (BE), les représentants des clubs de Super et de Challenge League ont d’abord dit oui à l’augmentation de l’élite helvétique.

A compter de la saison 2023/2024, douze clubs composeront la Super League. Pris à une très large majorité (19 voix sur 20), un tel vote était attendu. Le changement est tout sauf anodin dans un championnat qui se disputait à dix équipes depuis sa création en 2003.

Une révolution

Alors que l’on s’attendait à des débats tendus, et des discussions plus animées, le deuxième objet du jour mis en délibération, concernant cette fois la formule, a été validé dans la foulée.

Prévoyant notamment l’introduction de play-off (pour les places entre 3 et 10) ainsi que l’instauration d’une finale pour le titre, le projet présenté par le comité de la Ligue a également passé la rampe. A l’heure du vote, les arguments des opposants historiques que sont Zurich, YB et Lucerne n’ont pas pesé lourd dans les urnes (16 oui). Pas davantage que la fronde des supporters. A une écrasante double majorité, le football suisse a accepté de faire sa révolution. 

Il n’y aura pas de relégation directe

Le changement de formule, articulée à l’avenir en trois phases distinctes, deviendra effectif à compter de la saison 2023-2024. Afin d’arriver à 12 équipes en Super League, le prochain exercice sera un championnat de transition. Concrètement, cela signifie qu’il n’y aura pas de relégation directe au printemps 2023 mais un barrage entre la lanterne rouge de Super League et le club classé troisième de Challenge League, les deux premiers étant automatiquement promus.

Sur le même principe, il n’y aura pas davantage de relégué direct en Promotion League mais un barrage opposant le dernier de Challenge League au troisième de 3e division. Afin de retrouver 10 clubs de Challenge League à l’été 2023, les deux premiers de Promotion League seront directement promus, pour autant qu'ils obtiennent la licence nécessaire.

La réaction de Jeff Collet

Ton opinion