Actualisé

Europe du NordLa tempête «Friederike» a fait 11 morts

Le trafic ferroviaire reprend en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas après le passage de la tempête.

Le bilan de la tempête Friederike s'est alourdi à huit morts en Allemagne, où le trafic ferroviaire grandes lignes a repris lentement vendredi. Au total, la tempête a fait onze morts en Europe du Nord, deux personnes ayant aussi péri aux Pays-Bas et une en Belgique.

Venue de la mer du Nord, avec des vents soufflant à plus de 130 km/h, l'ouragan a provoqué un véritable chaos dans les transports, en particulier ferroviaire, et causé aussi des dégâts matériels considérables. Les Pays-Bas a essuyé les premières grandes rafales de la tempête hivernale de jeudi avec des vents en provenance de la mer du Nord soufflant à plus de 140 km/h.

La fédération allemande des sociétés d'assurances (GDV) a évalué vendredi à environ 500 millions d'euros les dommages causés par Friederike, considérée comme la plus violente tempête en Allemagne depuis «Kyrill» il y a onze ans. Celle-ci avait coûté quelque deux milliards d'euros aux assureurs.

La compagnie de chemins de fer Deutsche Bahn a fait état de dommages «de plusieurs millions» constatés à plus de 200 endroits sur son réseau ferré. L'association néerlandaise des assureurs a de son côté estimé les dommages à quelque 90 millions d'euros. Le trafic ferroviaire a peu à peu repris dans les deux pays vers la mi-journée.

Retour à la normale ce week-end

En Allemagne, les trains à grande vitesse ICE roulaient de nouveau normalement dans le sud, mais le reste du pays continue d'être affecté par de «fortes perturbations», a indiqué Deutsche Bahn. La situation devrait se normaliser complètement ce week-end, a-t-elle assuré.

La compagnie avait décidé la veille de suspendre toute la journée son trafic grandes lignes. Elle n'avait pas pris une telle mesure depuis 2007 quand «Kyrill» s'était abattue sur le pays. Le trafic régional restait aussi difficile vendredi, en particulier en Rhénanie du nord-Westphalie.

Dans cette vaste région de l'ouest durement touchée par la tempête, de nombreux arbres arrachés doivent encore être dégagés des voies et les dégâts sur le réseau doivent être réparés, a indiqué Deutsche Bahn.

Un demi-milliard de dommage en Allemagne

En Allemagne, le coût des dégâts est évalué à un demi-milliard d'euros par les compagnies d'assurance.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!