23.07.2020 à 15:02

FauneLa tentative de nidification d’un balbuzard lâché en Suisse échoue

La dernière reproduction de balbuzards en Suisse remonte à 1914. Cette espèce, qui a disparu de l’avifaune nicheuse suisse à cause des braconniers et des collectionneurs d’oeufs, fait l’objet d’une tentative de réintroduction.

Le projet de réintroduction du balbuzard pêcheur en Suisse a été lancé en 2016.

Le projet de réintroduction du balbuzard pêcheur en Suisse a été lancé en 2016.

Wikicommons

La première tentative de nidification d’une femelle balbuzard translocalisée en Suisse dans le cadre du projet de réintroduction de cette espèce a échoué. Le nid, qui contenait au moins un jeune, a été abandonné. En cause notamment, de mauvaises conditions météorologiques.

«Ce sont les aléas de la nature», relève Wendy Strahm, coordinatrice du projet au sein de l’association «Nos Oiseaux». Le manque d’expérience du jeune couple de balbuzards a probablement aussi contribué à cet échec, ajoute la biologiste.

«Mouche», une femelle translocalisée d’Allemagne et relâchée sur le site de la prison de Bellechasse (FR) en 2016 avait été repérée par un ornithologue dans un nid en Moselle (F). Le spécialiste avait constaté fin mai la présence d’au moins un jeune. Mais mi-juillet, le couple de balbuzards avait déserté le nid preuve que le ou les petits n’ont pas survécu.

Pour la vie

Contrairement aux mâles, les femelles ne reviennent pas nécessairement tout près du lieu de leur premier envol. «Mouche» a ainsi opté pour la Moselle qui se situe à 200 kilomètres de Bellechasse. Bien qu’ayant abandonné le nid, le couple est toutefois encore dans le secteur.

Les balbuzards restent généralement unis pendant toute leur vie au même partenaire. Wendy Strahm espère ainsi que ce couple reviendra de migration l’année prochaine pour une nouvelle tentative de nidification.

Chaque volée

L’association «Nos Oiseaux» a toutefois de bonnes nouvelles. En effet, «Plume» une femelle translocalisée en Suisse en 2018 a été identifiée au nord-est de la Bavière, soit environ à 500 kilomètres du site duquel elle a été lâchée. Et trois mâles sont revenus dans la région des trois-Lacs. Au total, au moins un mâle et une femelle de chaque volée ont survécu à la migration.

Le projet de réintroduction du balbuzard pêcheur en Suisse a été lancé en 2016. Chaque année, l’association va chercher des poussins balbuzards au nord de l'Europe pour les relâcher en Suisse. Une dernière volée de douze balbuzards se trouve actuellement sur le site de Bellechasse où une volière est installée près de la prison.

Attirer les femelles

La dernière reproduction de balbuzards en Suisse remonte à 1914. Cette espèce, dont l’envergure peut atteindre 170 centimètres à l’âge adulte, a disparu de l’avifaune nicheuse suisse à cause des braconniers et des collectionneurs d’oeufs. On peut toutefois encore l’observer en vol pendant la migration. La méthode de translocalisation de poussins a déjà fait ses preuves ailleurs en Europe.

L’association «Nos Oiseaux» espère observer une première nidification en Suisse d’ici deux ou trois ans. Pour atteindre cet objectif, les mâles translocalisés de retour au pays doivent réussir à attirer les femelles de passage.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!