Londres - La tête entourée de bandages, il fraudait à l’examen de conduite
Publié

LondresLa tête entourée de bandages, il fraudait à l’examen de conduite

Un Anglais a été condamné à la prison pour avoir passé des examens théoriques à la place d’autres personnes.

Photo d’illustration

Photo d’illustration

Getty Images/iStockphoto

À Londres, un homme a plaidé coupable de quatre chefs d’accusation de fraude devant la justice. Entre fin 2018 et début 2019, il s’était rendu dans différents centres d’examens de conduite d’Angleterre afin de passer l’épreuve théorique à la place d’autres personnes.

Selon The Independent, l’homme s’enroulait la tête dans des bandages pour dissimuler son visage et parvenir à ses fins. Accident de chantier, chute d’une échelle: il trouvait à chaque reprise une excuse différente pour justifier ses impressionnantes blessures.

À sa première tentative, il est parvenu à passer et réussir l’examen pour une autre personne qui désirait obtenir son permis de conduire. Quelques jours plus tard, dans un autre centre d’examen, il est malheureusement tombé sur le même membre du personnel, qui ne s’est pas laissé berner une seconde fois. Reconnu l’homme s’est alors résolu à prendre la clé des champs.

Il a ensuite été refusé d’accès à l’examen dans un autre centre, avant que l’insolite escroquerie ne soit finalement révélée au grand jour en janvier 2019, lors de sa quatrième tentative. À la suite d’un appel à témoins circulant en interne, des membres du personnel l’ont reconnu et appelé la police.

Arrêté, il a expliqué aux enquêteurs être sous le coup de dettes de jeu et devoir de l’argent à au moins deux des personnes dont il a usurpé l’identité. Mais l’homme n’en était pas à son premier fait d’armes puisqu’il avait notamment écopé en 2014 de 11 mois de prison pour sept infractions de fraude au permis de conduire. Au total, il était connu des services de police pour pas moins de 28 infractions différentes.

Au terme de son procès à Londres, il a cette fois été condamné à deux ans et quatre mois de prison, le juge estimant que son escroquerie «aurait pu avoir des conséquences importantes tant pour les usagers de la route que pour les piétons.»

(J.Z)

Votre opinion