10.06.2019 à 13:28

La Turquie dénonce un accueil «insultant» en Islande

Football

Les joueurs de l'équipe turque, dont les affaires ont été fouillées, ont été retenus pendant plusieurs heures à l'aéroport de Reykjavik. Le porte-parole de la présidence turque s'est indigné.

Des responsables turcs ont dénoncé lundi ce que la presse a décrit comme un «traitement insultant» subi par l'équipe nationale turque à son arrivée à l'aéroport de Keflavik, à Reykjavik, où elle doit affronter l'Islande mardi dans les qualifications pour l'Euro 2020.

Les médias turcs, citant plusieurs joueurs, ont affirmé que l'équipe a dû attendre plusieurs heures aux guichets de contrôle des passeports et que les affaires de certains d'entre eux ont été fouillées à plusieurs reprises.

Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, s'est emporté sur Twitter contre «ce manque de respect», qualifiant d'«inacceptable» ce traitement.

«Ce qu’ils ont fait est irrespectueux, a pour sa part dénoncé l'attaquant Burak Yilmaz. Nous attendons depuis trois heures. Ils ont pris les sacs de tout le monde et les ont fouillé à plusieurs reprises. Notre vol a duré six heures et demie et nous avons du attendre trois heures de plus. Certains de nos amis ne sont toujours pas sortis.»

Protestation officielle

Le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a pour sa part condamné un traitement qui «va à l'encontre de la courtoisie diplomatique». Le ministère turc des Affaires étrangères a en outre transmis une protestation officielle à l'Islande par le truchement de l'ambassade de Norvège à Ankara, selon la chaîne NTV.

La fédération islandaise de football a annoncé qu’elle publierait une déclaration sur le traitement réservé à l’équipe nationale turque, qualifiant l’affaire «d’étrange».

La Turquie se trouve actuellement en tête du groupe H qualificatif pour l'Euro 2020 après sa victoire samedi à domicile contre la France (2-0).

Avant le coup d'envoi de ce match, le public du stade de Konya avait sifflé la Marseillaise jouée en l'honneur des Bleus, un comportement jugé «inacceptable» par le président Emmanuel Macron.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!