La Vache qui rit se lance à la conquête du marché indien

Publié

Industrie agroalimentaireLa Vache qui rit se lance à la conquête du marché indien

Le groupe français Bel s’associe au fabricant de biscuits indien Britannia. Leur entreprise commune vise un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros par an.

La coentreprise créée par Bel Group et Britannia va fabriquer à partir de 2024 de La Vache qui rit au sein d’une nouvelle usine dans l’ouest de l’Inde.

La coentreprise créée par Bel Group et Britannia va fabriquer à partir de 2024 de La Vache qui rit au sein d’une nouvelle usine dans l’ouest de l’Inde.

AFP

Le groupe français Bel, maison mère de La Vache qui rit, s’associe au fabricant de biscuits Britannia pour convertir le marché indien, lourd de 1,4 milliard d’habitants, au fromage occidental, ont annoncé mardi les deux sociétés. Si les produits laitiers tiennent une place importante dans l’alimentation des Indiens, ceux-ci, majoritairement végétariens, ont l’habitude de consommer des fromages locaux comme le paneer, qui ne nécessitent pas de présure – coagulant extrait de l’estomac de jeunes ruminants – pour leur fabrication.

«On s’attelle à la conquête de l’Inde», résume Cécile Béliot, directrice générale de Bel, qui détient aussi les fromages Babybel et Boursin. Le groupe Bel, né dans le Jura en 1865 et qui a généré près de 3,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier, crée une entreprise commune avec l’indien Britannia pour s’attaquer au marché «naissant» du fromage dans le géant d’Asie du Sud, selon Cécile Béliot.

Quand le savoir-faire s’allie à la puissance commerciale

Britannia détient 51% et Bel 49% de la coentreprise, nommée Britannia Bel Foods Private Limited. Elle commercialisera tous ses fromages sous la marque La Vache qui rit, indiquent les sociétés dans un communiqué. Bel «apporte la marque, le savoir-faire du fromage. Britannia apporte sa compréhension du consommateur local et sa puissance commerciale avec un réseau de distribution inégalé sur l’Inde», explique Cécile Béliot.

Avec plus de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel, Britannia est le plus grand fabricant indien de biscuits. La société produit aussi des pains de mie, biscottes et produits laitiers, notamment des tranches de fromage pour sandwichs. Cette activité fromagère rejoint la coentreprise qui va aussi fabriquer à partir de 2024 de La Vache qui rit dans une nouvelle usine, au sein du site industriel de Britannia situé dans l’État du Maharashtra (ouest).

Investissement à plusieurs dizaines de millions d’euros

Bel dépense «plusieurs dizaines de millions d’euros» dans l’opération, dans l’optique de «créer un business d’à peu près 200 millions de chiffre d’affaires» en Inde, indique sa directrice générale. Le groupe français «veut être celui qui aura créé la catégorie fromage en Inde, faire partie des pionniers, tout en rentrant dans les usages locaux».

(AFP)

Ton opinion

4 commentaires