France - La vandale du cimetière voulait en fait bien faire
Publié

FranceLa vandale du cimetière voulait en fait bien faire

Les habitants de Rocquigny ont été choqués en découvrant des tombes souillées. Une femme s’est dénoncée: elle voulait en fait les nettoyer, mais elle s’est ratée.

par
Michel Pralong
C’est dans ce cimetière de Rocquigny qu’a eu lieu le saccage.

C’est dans ce cimetière de Rocquigny qu’a eu lieu le saccage.

Google Maps

L’affaire agite le village de Rocquigny, au nord de Reims (F) depuis le week-end dernier. Dimanche après-midi, 23 tombes du cimetière ont été découvertes souillées, comme tachées par ce qui ressemble à de l’huile de vidange.

Le maire, au nom des familles des défunts, a aussitôt porté plainte face à qui avait tout l’air d’une profanation de sépulture et les gendarmes ont ouvert une enquête et lancé un appel à témoin. «Acte inhumain, honteux, les gens sont choqués», l’émotion relayée par les médias français était grande, les habitants voulant savoir qui avait pu faire cela, et surtout pourquoi. Désormais, on le sait.

Selon Canal FM, une femme s’est en effet dénoncée. C’est elle qui s’en est prise aux tombes mais pour… les nettoyer. Elle a en effet passé un produit anti-mousse sur les pierres tombales des personnes qu’elle connaissait, mais visiblement, elle a oublié de le diluer. Ou elle s’est carrément trompée de produit. Toujours est-il que les tombes ont immédiatement noirci et les taches ne partent pas. La plainte a donc été maintenue, les familles des défunts réclamant une prise en charge intégrale des frais de nettoyage. L’enfer est pavé de bonnes intentions.

Votre opinion