Publié

InternetLa Vaudoise Kristina, blogueuse à succès

Un million de personnes consultent chaque mois le blog que tient depuis chez elle l'ancienne candidate à Miss Suisse 2011.

par
Catherine Hurschler

Kristina Bazan, 18 ans, en a fait du chemin depuis sa participation l'an dernier au concours de Miss Suisse 2011. La jeune Vaudoise, élue alors Miss Photogénie, n'avait pas ramené la couronne dans son village de Begnins. Un mal pour un bien puisqu'elle a depuis pris le temps de développer et de choyer son blog, «Kayture», sur les tendances mode et beauté. Les chiffres sont étincelants: un million de visiteurs par mois! Une vraie petite «Carrie Bradshaw» en puissance, du nom de l'héroïne des livres et de la série «Sex and the City».

Un travail à quatre mains

A la différence que Kristina, en congé sabbatique pour un an depuis l'obtention de sa maturité au Gymnase de Nyon, ne travaille pas seule. Le photographe James Vyn, 21 ans, est non seulement l'élu de son cœur, mais aussi son partenaire dans cette aventure éditoriale qui les emmène aux quatre coins du monde. En début de semaine, le duo était par exemple à Milan pour la Fashion Week.

Mi-septembre, ils étaient à New York pour assister aux défilés des stylistes Hervé Léger ou encore Rebecca Minkoff. «C'était fou, j'ai eu le sentiment d'être une star», sourit-elle. «Je me rappelle d'être arrivé en retard à un défilé, j'ai tenté de me faufiler mais en fait tous les photographes se sont retournés vers moi, c'était impressionnant.»

Dans le milieu des blogueuses, Kristina Bazan est devenue au fil du temps une sacrée référence, avec bientôt la récompense ultime: fin octobre, elle sortira un sac à main en collaboration avec une grande marque internationale. Vu le style épuré et très classique de la jeune femme, l'objet ne devrait pas manquer d'élégance, à l'image peut-être de la mythique Gabrielle Chanel que Kristina a étudiée sous toutes les coutures pour son travail de maturité.

La mode a beau être un perpétuel tourbillon, la blogueuse s'impose une certaine discipline pour poster cinq articles en anglais par semaine: «La régularité et l'authenticité sont des gages de qualité, c'est quelque chose que mes lecteurs apprécient. Mon blog est comme un journal de bord, j'adopte un ton plus personnel, avec des anecdotes. Je reçois énormément de vêtements, de chaussures, mais ma ligne est claire: je n'écris que sur les choses que j'aime», dit-elle, avec son ordinateur posé sur la table de la salle à manger.

Les week-ends sont dédiés aux shootings photos et aux divers événements auxquels sont conviés Kristina et James par des marques de prestige. «Au début, il y a eu quelques accrochages entre nous à cause du blog, mais nous avons trouvé notre rythme de croisière, nous arrivons à garder des moments pour nous en tant que couple», explique le photographe. «Le boss, c'est moi», sourit Kristina, qui caresse le rêve de fonder un jour sa propre entreprise.

Ton opinion