Croix-Rouge: La veste rouge de Guy Parmelin vendue aux enchères
Publié

Croix-RougeLa veste rouge de Guy Parmelin vendue aux enchères

Un site alémanique organise une vente aux enchères d’objets symboliques ayant appartenu à des hommes politiques. La cravate que portait Alain Berset le 16 mars 2020 vaut déjà 3500 francs!

par
Eric Felley
Guy Parmelin a décidé de fournir sa fameuse veste rouge qui a porté chance à l’équipe suisse lors du dernier mondial.

Guy Parmelin a décidé de fournir sa fameuse veste rouge qui a porté chance à l’équipe suisse lors du dernier mondial.

DR

«Avez-vous déjà rêvé de porter la veste fétiche de Guy Parmelin ou de partir en randonnée avec le sac de montagne de Viola Amherd?» C’est par cette question que la journaliste Fanny Zürcher a lancé un sujet samedi soir au «19 h 30» sur la RTS. Non seulement, cela réalisera un de vos rêves les plus fous, mais en même le temps le produit de la vente ira pour la Croix-Rouge Suisse.

«Avec le nœud original»

L’idée de vendre aux enchères des objets personnels en faveur de l’organisation est venue du site suisse destiné à l’innovation Staatslabor situé à Berne, qui se définit comme un «laboratoire d’innovation publique». Le site a réuni ainsi une trentaine d’objets qui ne paient pas forcément de mine, mais qui ont appartenu à des politiciens plus ou moins connus. Ainsi Alain Berset a fourni la cravate qu’il portait le 16 mars 2020, lorsqu’il annonçait à la population suisse les mesures drastiques du premier semi-confinement, «avec le nœud original» précise Alenka Bonnard, cofondatrice de Staatslabor.

La râpe à röstis de Simonetta

L’enchère, qui a commencé la semaine dernière, dure jusqu’au 15 mai. Pour l’instant, la cravate du ministre de la Santé a déjà atteint 3500 francs. C’est le montant le plus haut, suivi par un cor des Alpes fourni par par le conseiller d’Etat fribourgeois Jean-François Steiert qui est à 2000 francs.

Effectivement, on y trouve le sac de randonnée de la cheffe de l’armée, qui l’a accompagnée lors d’une excursion au Mont-Rose, qui est à 148 francs. On y trouve encore une œuvre peinte par Doris Leuthard, des cristaux d’Adolf Ogi et une râpe à röstis ayant servi chez Simonetta Sommaruga, dont l’enchère se monte actuellement à 421 francs! Pour Alenka Bonnard, la valeur intrinsèque de ces objets n’est pas énorme, mais c’est leur valeur symbolique qui compte comme don à la Croix-Rouge: «Les gens achètent un peu de Suisse et contribuent à aider les autres».

Enfin, on peut donc s’offrir la veste rouge portée par Guy Parmelin lors des matches victorieux de l’équipe suisse. Ce dimanche, il faut mettre déjà plus de 550 francs. 

Votre opinion

17 commentaires