Majorque: La villa de Boris Becker squattée par un gourou hippie
Publié

MajorqueLa villa de Boris Becker squattée par un gourou hippie

La propriété abandonnée par l'ex-tennisman en Espagne est désormais habitée par un «commando intergalactique».

par
Trinidad Barleycorn
Le squatteur Georg Berres (ici dans la propriété achetée en 1995 par Boris Becker) a commencé à restaurer la maison laissée à l'abandon.

Le squatteur Georg Berres (ici dans la propriété achetée en 1995 par Boris Becker) a commencé à restaurer la maison laissée à l'abandon.

YouTube

Il se fait appeler Jésus Frère Bauchi et vit depuis une semaine gratuitement sur la propriété de 21 hectares que Boris Becker avait achetée en 1995 pour un demi-million d'euros à Majorque, en Espagne. Jésus Frère Bauchi, un Allemand de 44 ans, né Georg Berres, y a installé les membres de son «Commando intergalactique d'aide et de sauvetage», explique «Bild».

Comme le rapportait dimanche 27 mai 2018 «El Diario de Mallorca», la police de l'île ne s'est pas occupée à ce jour des squatteurs car aucune plainte n'a été déposée. Elle considère que la villa est abandonnée «depuis plusieurs années», précise son porte-parole.

Le gourou, adepte du naturisme à ses heures, assure quant à lui que son mouvement vise à rendre le monde meilleur en occupant des logements vides et en leur redonnant leur éclat. «Quand les maisons abandonnées sont ouvertes, nous entrons, nous refaisons tout, nous nettoyons tout. Nous voulons créer un endroit charmant», détaille-t-il dans «Bild». Depuis son arrivée dans la villa «Son Coll», il tient un journal en vidéo sur sa chaîne YouTube, dans lequel il montre l'avancée des travaux et du nettoyage.

Becker dément posséder encore cette maison

Selon le quotidien mallorcain, l'immense propriété, estimée aujourd'hui à 10 millions, était couverte de détritus. Le journaliste a constaté que le gourou et ses sept acolytes avaient déjà, depuis leur arrivée, nettoyé et arrangé la parcelle jouxtant la maison. Georg Berres espère, une fois le tout rénové, y tenir des conférences pour son mouvement, mais aussi organiser des fêtes. Il a ajouté que son groupe partirait si la police le lui demandait. Sans opposer de résistance, mais en manifestant de façon pacifique.

Boris Becker a ri de l'affaire le 28 mai 2018 sur Twitter, assurant ne plus être le propriétaire de cette maison: «Je ne possède aucune maison sur la merveilleuse île de Majorque et je m'amuse aussi beaucoup avec l'histoire du Frère Jésus Bauchi». Le journal des Baléares, lui, dit ne pas y voir encore aussi clair car la demeure était à vendre depuis 2003, sans succès. Le tennisman avait souvent frôlé la liquidation judiciaire de la maison abandonnée ces 15 dernières années, mais aurait toujours réglé ses arriérés à la dernière minute. La banque a-t-elle fini par saisir la maison?

La loi espagnole prévoit un délai de 72 heures pour dénoncer l'occupation de sa maison. Rien n'ayant été fait en ce sens, cet imbroglio devrait laisser à Georg Berres et ses suiveurs encore le temps de passer un bel été au bord de la piscine de la somptueuse villa.

Votre opinion