Berne: La Ville de Moutier a des soucis de trésorerie
Publié

BerneLa Ville de Moutier a des soucis de trésorerie

Le maire de Moutier Marcel Winistoerfer a déclaré que la Ville avait un déficit structurel d’un million.

Une vue de l’Hôtel de Ville de Moutier (BE).

Une vue de l’Hôtel de Ville de Moutier (BE).

Keystone

La Ville de Moutier ne dispose plus de la trésorerie nécessaire pour couvrir son déficit. En cause, un déficit des comptes 2019 tel qu’il a plongé le bilan dans le rouge. Une situation quasi unique dans le canton de Berne.

Le compte de fonctionnement a présenté l’an dernier un excédent de charges de quelque 1,2 million de francs, alors que 950’000 francs avaient été budgétisés. Plus grave, cela pèse sur le bilan qui affiche un déficit de 400’000 francs. Cela signifie que la fortune ne peut plus couvrir le déficit, a fait savoir le maire Marcel Winistoerfer vendredi devant les médias qui ont rendu publique l’information.

La loi bernoise sur les communes exige qu’un déficit du bilan soit remboursé dans les huit ans. Une situation exceptionnelle dans le canton. Selon un message de l’administration communale cantonale de juillet 2019, aucune commune bernoise n’avait de déficit budgétaire en 2017.

Si la Municipalité budgétise un déficit dans le compte de fonctionnement qui ne peut pas être couvert par un excédent de bilan, le Conseil municipal indique dans le plan financier comment équilibrer le déficit, dit la loi cantonale. Le Conseil de Ville du 29 juin aura à en débattre, en même temps qu’il examinera les comptes, comme l’indique le site internet de la commune.

Déficit structurel

Dans une interview accordée à la Radio du Jura bernois, le maire de Moutier Marcel Winistoerfer a déclaré que la ville avait un déficit structurel d’un million, tout en précisant que ses autorités n’ont pris que sur un tiers environ des charges, le reste étant des dépenses liées. De plus, la crise du coronavirus survient au plus mauvais moment.

Marcel Winistoerfer espère que le canton de Berne donnera à la Ville de Moutier le temps nécessaire pour restructurer ses finances. Les autorités vont passer l’été à chercher des solutions en voulant éviter à tout prix une hausse de la fiscalité.

(ATS)

Votre opinion