29.11.2015 à 09:05

InterviewLa violence des femmes: un tabou qui a la vie dure

Elles sont peut-être sous-représentées dans les statistiques criminelles, mais les femmes n’en demeurent pas moins capables de brutalités.

par
Geneviève Comby
«Yaël et Siséra», Artemisia Gentileschi, 1620. Héroïne biblique, Yaël tua le chef de l’armée cananéenne Siséra et permit ainsi de délivrer les tribus d’Israël de la domination du roi Yabin.

«Yaël et Siséra», Artemisia Gentileschi, 1620. Héroïne biblique, Yaël tua le chef de l’armée cananéenne Siséra et permit ainsi de délivrer les tribus d’Israël de la domination du roi Yabin.

Electa/Leemage

Les plaies, les blessures, les drames, elle connaît. Psychiatre, professeur en médecine légale et experte auprès des tribunaux, la Française Liliane Daligand est confrontée depuis plusieurs décennies aux violences faites aux femmes, mais aussi à ces brutalités, nettement plus taboues, dont les femmes sont les auteures. Elle consacre un livre à celles qui abusent, maltraitent, tuent aussi parfois.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!