10.11.2020 à 09:00

Presse romandeLa Voix du Chablais ne verra pas le jour

Deux journalistes avaient lancé l’idée d’un nouveau média dans la région. Le projet est abandonné, faute de subventions de la part des communes du Chablais vaudois et valaisan.

Le comité de Chablais Région, entité regroupant l’ensemble des communes concernées, a choisi de ne pas soutenir financièrement La Voix du Chablais. 

Le comité de Chablais Région, entité regroupant l’ensemble des communes concernées, a choisi de ne pas soutenir financièrement La Voix du Chablais.

DR

Le projet journalistique La Voix du Chablais ne verra finalement pas le jour. La demande de subventions auprès des communes du Chablais vaudois et valaisan n’a «pas trouvé l’écho espéré», a-t-on appris mardi.

Deux journalistes – Fabrice Zwahlen et Valérie Passello – avaient lancé l’idée en mai 2020 de créer un média d’un genre nouveau dans cette région à part entière, composée d’un peu plus de 100’000 habitants, qui s'étend des deux côtés du Rhône. La Voix du Chablais devait être un support d’informations numérique.

Pour financer leur projet, les deux collègues demandaient aux 28 communes de la région, qui court officiellement de Villeneuve (VD) à Evionnaz (VS), une subvention à hauteur de 3 francs par an et par citoyen. Mais le comité de Chablais Région, entité regroupant l’ensemble des communes concernées «a finalement choisi de ne pas soutenir financièrement notre idée», indique mardi Fabrice Zwahlen, cité dans un communiqué.

Pour celui qui est à l’origine du projet, la décision est rude. «Je suis déçu, car je reste convaincu qu’il s’agit d’un bon projet et que le Chablais mérite d’avoir un média de proximité», réagit-il auprès de Keystone-ATS. Malgré la disparition de l’hebdomadaire Le Régional début 2020 et du bimensuel Le Vendredi fin 2019, les communes n’ont pas vu d’intérêt à soutenir ce média, ajoute-t-il.

Fabrice Zwahlen n’exclut pas de poursuivre son projet si des investisseurs se montraient intéressés.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
5 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Etasseur

10.11.2020 à 12:34

La région soutient déjà Radio Chablais et ne voyait pas forcément d'un bon œil la création d'un média susceptible de lui faire de la concurrence alors qu'il aurait pu être complémentaire, d'autant plus que tant Fabrice que Valérie, les deux entrepreneurs, viennent précisément de Radio Chablais

Ami du blog

10.11.2020 à 09:50

Le Bas-Valais existe, l'est vaudois existe. Tout est dit.

On croit rêver

10.11.2020 à 09:46

Tout est dit dans le titre! Que voilà de vrais entrepreneurs: Ils veulent se lancer en indépendants, devenir leur propre patron mais à condition d'être payé par l'Etat et les impôts des contribuables... Perso, j'aimerai ouvrir un magasin de patins à glace dans le désert du Sahara... Est-ce que je peux être financé par les deniers de la Confédération ou par ceux d'un canton généreux? Chers ministres des finances, j'attends vos proposition!