Cinéma: La voix d’Ursula Andress dans James Bond s’est tue
Publié

CinémaLa voix d’Ursula Andress dans James Bond s’est tue

Les dialogues de la Suissesse avaient été réenregistrés, lors de la sortie du film en 1962. Nikki van der Zyl, qui l’a doublée comme elle le fera dans plusieurs de ses films suivants, vient de s’éteindre à 85 ans.

par
Michel Pralong
La voix qui réveille James Bond sur la plage n’est pas celle d’Ursula Andress (photo), doublée durant tout le film.

La voix qui réveille James Bond sur la plage n’est pas celle d’Ursula Andress (photo), doublée durant tout le film.

Eon Productions

Impossible de ne pas se souvenir de Honey Ryder surgissant des flots en bikini blanc dans «James Bond contre Dr No». Si la plastique parfaite de la première Bond girl est indubitablement celle d’Ursula Andress, la voix du personnage n’appartient pas par contre à la Suissesse. Son accent alémanique ayant été jugé «pas assez exotique», la production a demandé à Nikki van der Zyl de la doubler. C’est également elle qui chante «Under the Mango Tree» lorsque Ursula sort de l’eau. Nikki van der Zyl s’est éteinte le 6 mars suite à un accident vasculaire cérébral, elle avait 85 ans, nous apprend le site MI6.

Nikki van der Zyl.

Nikki van der Zyl.

MI6-HQ. com

Née le 27 avril 1935 à Berlin, Monica van der Zyl et sa famille fuient le pays en 1939 et s’installent à Londres. Alors qu’elle fait du théâtre amateur, elle réalise son premier doublage à 11 ans. Mais sa carrière vocale va véritablement démarrer quelques années plus tard en travaillant pour les studios De Lan Lea, spécialisés dans la postproduction. «James Bond contre Dr No» est, en 1960, le quatrième film pour lequel elle prête sa voix, non seulement à Ursula Andress, mais également à Eunice Gayson (Sylvia Trench). Gayson qu’elle doublera également dans le Bond suivant, «Bons baisers de Russie».

Nikki van der Zyl va donc devenir une habituée des films de 007. Dans «Goldfinger», elle double Shirley Eaton, la femme qui se fait recouvrir d’or. Pour ce film, elle est également coach dialogue pour son compatriote, l’Allemand Gert Fröbe, qui joue Goldfinger. Tandis que Sean Connery lui donne des cours de golf. Nikki avait demandé, déjà à l’époque de «Bons baiser de Russie», au réalisateur Terence Young s’il n’y aurait pas un rôle à l’écran, pour elle. Mais celui-ci lui avait répondu: «Non, vous ne stopperiez pas le trafic», signifiant qu’elle ne retiendrait pas assez l’attention du public. C’est à ce moment que Sean Connery s’était approché d’elle pour lui dire: «J’arrêterai le trafic pour toi n’importe quand».

Doublure de Claudine Auger

Dans «Opération tonnerre», elle double encore une fois la Bond girl principale, Claudine Auger. Elle continuera de prêter sa voix dans les James Bond (réenregistrant même quelques dialogues de Jane Seymour dans «Vivre et laisser mourir») jusqu’à «Moonraker», en 1980, où elle double la Française Corinne Cléry. C’est d’ailleurs sa dernière participation à un film. Nikki travaillera ensuite pour une chaîne de télévision, en tant que relation média avec le parlement britannique.

Elle a écrit un livre, sur son expérience, intitulé «For Your Ears Only» (pour vos oreilles seulement), elle qui jugeait ne pas avoir eu suffisamment de reconnaissance pour ses contributions aux Bond. Pour doubler Ursula Andress, elle avait été payée 25 livres. Elle continuera d’ailleurs à prêter sa voix à la Suissesse en anglais, dans «La déesse de feu», «Le crépuscule des aigles» et «Casino Royale» (celui avec Peter Sellers). À noter d’ailleurs qu’Ursula Andress, qui fêtera ses 85 ans le 19 mars prochain, n’a pas non plus participé au doublage des versions allemande et française de «Dr No». On n’entend donc jamais sa voix dans les Bond.

Votre opinion