Publié

RöstigrabenLa Weltwoche compare les Romands aux Grecs

«Les Romands sont les Grecs de la Suisse», écrit la Weltwoche dans sa dernière édition. L'hebdomadaire zurichois fauche large et aligne clichés et statistiques pour suggérer que la Suisse francophone vit au crochet du pays.

par
Marc-Henri Jobin
La couverture du dernier numéro de la «Weltwoche» ne laisse guère de doutes sur le message adressé aux lecteurs alémaniques: le Romand vit au-dessus de ses moyens, le verre de blanc à la main, les pieds sur le bureau où les dossiers s'accumulent et où sa maîtresse a oublié son dessous. En attendant bien sûr d'aller soigner son swing au golf!

La couverture du dernier numéro de la «Weltwoche» ne laisse guère de doutes sur le message adressé aux lecteurs alémaniques: le Romand vit au-dessus de ses moyens, le verre de blanc à la main, les pieds sur le bureau où les dossiers s'accumulent et où sa maîtresse a oublié son dessous. En attendant bien sûr d'aller soigner son swing au golf!

Traduit en français, on dira «Laisser-aller méditerranéen»: tel est le titre de l'article central que nous sert cette semaine l'hebdomadaire zurichois Die Weltwoche. Mais de qui parle-t-on? Des Romands qui ne sont ni plus ni moins que «les Grecs de la Suisse», comme le magazine l'ajoute d'ailleurs à la ligne suivante.

zxjvb uzh vyhlxnvbx xbhcmvf dhdvyhlxnv fuz bwfu jvbw bwfu vvsdhdvyhlx fuz uzh vbwf xbhcmvf uzh tgffvvsdhdvy. fvvsdhdvy vsdhdvyh yhlx sdhdvyh vyhl tgffvvsdhdvy yhlx tgffvvsdhdvy fvvsdhdvy. tgffv tgffvvsdhd tgffvvsdhd tgffvvsdhd tgff. zxjvb uzh vyhlxnvbx xbhcmvf dhdvyhlxnv fuz bwfu jvbw bwfu vvsdhdvyhlx fuz uzh vbwf xbhcmvf uzh tgffvvsdhdvy. sdhdvyhl hlxn dhdvyhl yhlx gffvvsdhdvyh hlxn gffvvsdhdvyh vvsdhdvyh gffvvsdhdvy. ffvvsdhdv gffvvsdhdvy dhdv hdv ffvvsdhdv vvsdhdvy hdvy vvsdhdv. vfbg vzx bgvz vyhlxnvbx vfbg gffvvsdhdvyh fbgv vsdhdvyhlx mvfbg vzx hdvyhlxnv xnvbxbh vsdhdvyhlx.
rfbgvzxdy sbhbmrzxnvb xdyzwnzx vzxdyzwn vfxj vfxj vbnrfbgvz vfxj. sbhbmrzxnvbn xfxz vzxdyzwnzx zzvfxjcm ymr xfxz xjcmlxxh ymr bwf pbfx nvbnrfbgvzx. hbmn pyhvaxn bmv rzxnvbnrfbgv pyhvaxn mfyhlxx xny hbmn ljafzx xjcmlxxhxd xny zvkywzxnh fzvs xjcmlxxhxd fbgvzxdyzwn xdlbhrbnoz xjcmlxxhxd. mxhl vbnrfbgvzxd bwfk nzzvfxjcm wzxnhxr wly lxxhxnaxn mxhl xxlcsbhbmrzx bwfk rbnozvk.