Publié

TennisLaaksonen passe à l'arraché à Gstaad

Le joueur schaffhousois a battu le Brésilien Thomaz Bellucci, mercredi. Marco Chiudinelli a pour sa part perdu.

Henri Laaksonen affrontera Joao Sousa, au second tour.

Henri Laaksonen affrontera Joao Sousa, au second tour.

Keystone

Henri Laaksonen a réussi un retour improbable pour remporter son match du 1er tour à Gstaad face au Brésilien Thomaz Bellucci (ATP 66). Le Schaffhousois s'est imposé 7-6 (7/2) 6-7 (4/7) 7-5, au terme d'une partie riche en rebondissements.

Laaksonen (ATP 95) affrontera au 2e tour le Portugais Joao Sousa (ATP 61), finaliste à Genève en 2015. Il arrivera le moral gonflé à bloc, après sa belle remontée de mercredi: Laaksonen était mené 5-2 dans la 3e manche, avant d'enfin lâcher ses coups, au moment où le public, longtemps assez discret, s'y attendait le moins. Lui-même n'avait semblé un moment plus croire en ses chances. Il avait entamé cette 3e manche dans la frustration et avec pas mal d'erreurs, après une fin de deuxième set peu réjouissante.

Le plus Finlandais des Schaffhousois avait en effet paru d'abord en mesure de conclure l'affaire en deux manches. Il a notamment bénéficié d'une balle de match à 5-4 dans le deuxième set. Mais une amortie du Brésilien permettait à celui-ci d'écarter le danger. Le dixième jeu a duré plus de 13', avec pas moins de sept «égalités», avant que Bellucci ne finisse par remporter son service.

«Je me devais de tout risquer»

Laaksonen a ensuite sauvé une balle de set à 5-6 sur service adverse, pour revenir à 6-6... avant de laisser le filer le tie-break. Bellucci aura commis vingt fautes directes dans cette seconde manche, tout en la remportant face à un Alémanique un peu trop frileux. Laaksonen a fini par retrouver ses esprits au bon moment, face à un adversaire inconstant, qui lui aura facilité la tâche.

«Je suis resté passif trop longtemps. En altitude, il n'est pas facile de se montrer offensif. A 2-5, je me devais de tout risquer. En restant sur la défensive, tu n'as aucune chance sur le grand circuit», a analysé Laaksonen.

Cette victoire face au gaucher de Sao Paulo, victorieux dans l'Oberland bernois en 2009 et 2012, confirme l'élan du no 3 suisse. Ce dernier sort d'un quart de finale à Bastad, la semaine dernière (défaite face à David Ferrer). Il est entré tout récemment dans le cercle des 100 meilleurs mondiaux et atteint pour la troisième fois le 2e tour à Gstaad en six participations, après 2016 et 2014. Tout cela sous les yeux du capitaine de la sélection suisse de Coupe Davis Severin Lüthi, qui aura apprécié sa combativité.

Chiudinelli battu

Marco Chiudinelli (ATP 163) en revanche a été éliminé par l'Italien Paolo Lorenzi (7-6 (7/2) 6-3). Cette défaite ne constitue pas une surprise. Sur le déclin, le Bâlois traverse une saison difficile, et il aurait été étonnant qu'il retrouve des couleurs à Gstaad sur terre battue, sa moins bonne surface. Il ne se serait sans doute même pas rendu dans l'Oberland s'il n'avait pas reçu une invitation des organisateurs.

En lice la semaine dernière sur le gazon de Newport, où il est également sorti d'entrée, Chiudinelli a pourtant offert une belle résistance à Lorenzi (ATP 36) dans le premier set. Il est revenu de 2-5 à 5-5, puis il a poussé son contemporain - tous deux ont 35 ans - jusqu'au tie-break, dans lequel il n'a toutefois pas eu son mot à dire.

Après avoir lâché rapidement sa mise en jeu dans la seconde manche, Chiudinelli a bien essayé de recoller au score, galvaudant même une balle de 4-4. Mais Paolo Lorenzi était trop fort pour lui, et le joueur de Sienne s'est imposé sur un ultime break «blanc» après 1h39 de jeu.

C'est la quatrième fois de suite que Marco Chiudinelli s'incline d'entrée à Gstaad. En désormais huit participations au tournoi bernois, il n'a même gagné que deux matches en simple.

Goffin passe in extremis

Le Belge David Goffin (ATP 13) a réussi son retour à la compétition. Pour son premier match depuis fin mai et sa blessure à une cheville à Roland-Garros, il a battu au bout du suspense le Moldave Radu Albot (ATP 132) en 8es de finale du tournoi de Gstaad, 2-6 7-6 (9/7) 7-6 (9/7) et après avoir sauvé deux balles de match.

Goffin, tête d'affiche du tournoi bernois, compte sur son passage à Gstaad pour se remettre dans le bain et accumuler des heures de match. L'Espagnol Roberto Bautista Agut (ATP 18), tête de série no 2, s'est également qualifié, en battant en deux sets (6-4 6-3) le Français Gleb Sakhraov, tombeur du Genevois Antoine Bellier au 1er tour.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!