Label Suisse: nos 5 recommandations sur 3 jours de musique

Publié

LausanneLabel Suisse: nos 5 recommandations sur 3 jours de musique

La 10e édition du festival mettra nos talents suisses en évidence, du vendredi 16 au dimanche 18 septembre. Et c’est gratuit.

par
Laurent Flückiger

On avait quitté Label Suisse en 2020 sur des conditions très particulières – il s’agissait de l’une des dernières manifestations avant un nouveau lockdown. Le festival biennal revient à Lausanne pour une 10e édition, toujours gratuite, avec 69 concerts, 10 afters, 14 cantons représentés et 10 lieux (l’esplanade Montbenon avec son «Village Label Suisse» a remplacé la place Centrale). Voici nos 5 recommandations.

PRIYA RAGU – vendredi 16 septembre, 23 h 30, Village Label Suisse

Elle vient de Saint-Gall et a conquis la Grande-Bretagne avec son style qui mélange hip-hop et sonorités de son pays d’origine, le Sri Lanka. Un mélange détonnant que l’on a déjà eu l’occasion de vous présenter ici, notamment lors de son passage au Montreux Jazz Festival en 2021, et qu’il ne faut absolument pas rater cette fois. Imaginez: après que l’édition indienne du magazine «Rolling Stone» et la BBC ont repéré son morceau «Ligthouse», vingt maisons de disques ont frappé à sa porte! Il y a un an, la chanteuse de 36 ans a sorti sa première mix tape chez Warner. Priya Ragu est aujourd’hui l’une des valeurs sûres de la scène suisse à l’international.

ETET + SARTORIUS – Samedi, 20 h, D! Club

Samedi, ça va faire RLLRLRLLRRLRLRLRLLRLRLR. C’est le titre de la performance du groupe de percussions ETET (Ensemble This | Ensemble That) et du Bernois Julian Sartorius, qui est en fait un rythme. Durant soixante minutes, ce RLLRLRLLRRLRLRLRLLRLRLR va résonner dans le D! grâce à différents instruments ajoutés petit à petit, et ça promet de faire boum boum dans les thorax. Et de se terminer assurément par des clap clap du public.

ARTHUR HENRY – Dimanche, 17 h, Village Label Suisse (CouCouleur 3)

Le Chaux-de-Fonnier Arthur Henry aime faire de la musique avec des objets, de préférence ceux qui ne sont pas destinés à être des instruments (à découvrir sur sa chaîne YouTube la série de vidéos «Sampling the World»). Mais, dimanche, la star sera sa bouche, aidée par un looper. Le beatbox d’Arthur Henry est fascinant. Avis aux parents de jeunes enfants, la performance étant à 17 h, c’est l’une des rares de Label Suisse qui les émerveillera.

HELVETIKUSS – Dimanche, 16 h, Village Label Suisse

Près de 15% de la programmation de la 10e édition de Label Suisse est de la Neue Volksmusik. Le clarinettiste et compositeur de Suisse centrale Mathias Landtwig est l’un de ses princes. Avec Helvetikuss, il emmène la musique folklorique dans de nouvelles sphères – et ça n’a pas toujours été apprécié par les puristes outre-Sarine. Une joueuse de schwyzerörgeli (un petit accordéon), une yodleuse ou encore un violoniste, à sept, ils livreront un spectacle écrit à la base pour le cirque.

SYLVIE COURVOISIER – Dimanche, 20 h, Église Saint-François

Encore un grand talent international que l’on aura la chance de voir gratuitement. Sylvie Courvoisier, née à Lausanne est, depuis plus de vingt ans, une figure marquante de la musique downtown à New York. On parle ici de jazz, bien sûr. Elle est pianiste et improvisatrice et écrit des œuvres de concert, de théâtre, de danse. Le Prix suisse de musique 2018 la décrivait comme une artiste qui «réunit dans son jeu pianistique et dans ses partitions la virtuosité technique, la vivacité, l’énergie et une fantaisie quasi sans limites». À noter que, samedi à 18 h 30 au BCV Hall, le Nouvel Ensemble Contemporain présentera l’une des créations de Sylvie Courvoisier.

Plus d’infos sur: labelsuisse.ch

Ton opinion