Football: L’AC Milan entame son championnat par une victoire, l’Inter se fait peur

Actualisé

FootballL’AC Milan entame son championnat par une victoire, l’Inter se fait peur

Opposé à l’Udinese à l’occasion de la 1re journée de Serie A, le champion d’Italie en titre a tenu son rang (4-2). Son voisin milanais a peiné pour prendre la mesure du promu Lecce (2-1).

Brahim Diaz (au centre) a inscrit le troisième but milanais.

Brahim Diaz (au centre) a inscrit le troisième but milanais.

Imago

L'AC Milan, champion d'Italie en titre, a parfaitement lancé la défense de sa couronne en dominant à domicile l'Udinese (4-2), samedi en ouverture de la saison 2022/23 de Serie A, grâce notamment à un doublé d'Ante Rebic. Si les Rossoneri ont parfois encore semblé en vacances au moment de défendre, ils ont montré à la concurrence, et notamment à l'Inter sur le terrain en soirée, qu'ils n'avaient rien perdu de leur enthousiasme et de leur volonté d'attaquer. 

Theo Hernandez a remis les Rossoneri en piste en égalisant sur penalty (12e) après l'ouverture du score surprise des joueurs du Frioul sur une tête de Rodrigo Becao sur corner (2e). Dans un San Siro complet pour cette reprise estivale, Ante Rebic a frappé une première fois pour remettre Milan devant (15e), mais sans assommer l'Udinese, qui est revenu juste avant la pause grâce à une tête plongeante d'Adam Masina (45+4e). Le même Masina a toutefois trahi les siens dès la reprise, avec une intervention approximative sur un centre d'Hernandez qui a offert le troisième but milanais à Brahim Diaz (46e). Et c'est encore Rebic qui a soulagé définitivement San Siro (68e), avant de laisser sa place en pointe à Olivier Giroud, parti du banc après une gêne musculaire dans la semaine. 

L’Atalanta gagne sans Freuler

Les recrues Charles De Ketelaere et Divock Origi ont aussi pu goûter à l'ambiance de San Siro en fin de match. À l'image de Rebic, Milan a montré de belles jambes et l'envie de se projeter sans s'économiser, dans le sillage de la fin de saison dernière couronnée du 19e Scudetto du club. 

Des flèches venues comme souvent de gauche, grâce à un Théo Hernandez déjà affûté, mais aussi de droite avec le capitaine Davide Calabria, à l'origine du penalty en début de match (après intervention de la VAR) et passeur sur le deuxième but. Mais quand il s'est agi de défendre le but de Mike Maignan, les Rossoneri - meilleure défense de Serie A la saison dernière avec Naples - ont été moins vifs. À l'image des marquages lâches de Rebic et Junior Messias sur les deux buts encaissés. 

L'Atalanta, prochain adversaire de l'AC Milan, a également démarré victorieusement sur la pelouse de la Sampdoria (2-0). Le défenseur international italien Rafael Toloi (26e) et le néo-Bergamasque Ademola Lookman - arrivé du RB Leipzig - en fin de match (90+5e) ont assuré ce précieux succès inaugural malgré quelques frayeurs (deux montants touchés par la Samp). Remo Freuler n’a pas pris part à la rencontre. En partance pour Nottingham Forrest, le milieu international suisse n’a pas été appelé par Gian Piero Gasperini et, sauf retournement de situation, ne devrait plus réapparaître sous le maillot de l’Atalanta.

Ceesay répond à Lukaku

Dans la soirée, l'Inter Milan s'est fait peur chez le promu Lecce mais a arraché la victoire in extremis dans le temps additionnel (2-1) grâce à Denzel Dumfries, après avoir rapidement ouvert le score par le revenant Romelu Lukaku. Ce nul permet aux Nerazzurri de partir du bon pied, comme leurs voisins milanais.

L'affamé Lukaku, décidé à montrer qu'il n'a rien perdu de son efficacité après une saison de souffrance à Chelsea, a montré la voie en ouvrant la marque de la tête après moins de 90 secondes de jeu. 

Mais pour avoir voulu trop gérer, les Nerazzurri se sont fait surprendre en début de seconde période par l'égalisation du champion 2022 de Serie B, sur un tir croisé d'Assan Ceesay (48e). L’ancien attaquant du FC Zurich inscrit là son tout premier but sous ses nouvelles couleurs.

S'en est suivi un quart d'heure compliqué pour les vice-champions d'Italie, sauvés de la correctionnelle par un bel arrêt sur coup franc de leur gardien et capitaine Samir Handanovic (60e). Et le forcing final a fini par payer: Dumfries, après avoir trouvé le poteau un peu plus tôt (69e), a mis ses habits de sauveur pour jaillir au second poteau et marquer le but de la victoire sur un corner de Nicolo Barella (90e+5). 

Monza, pour ses grands débuts dans l'élite, s'est pour sa part incliné à domicile face au Torino de Ricardo Rodriguez (1-2) sous les yeux de son propriétaire présent au stade, Silvio Berlusconi.

(AFP/Sport-Center)

Ton opinion