Canton de Genève: Laconnex: 3 blessés graves dans un incendie
Publié

Canton de GenèveLaconnex: 3 blessés graves dans un incendie

La partie habitation d'un centre équestre à Laconnex (GE) a été ravagée par un incendie mercredi. Trois personnes sont blessées.

Le SIS a déployé un important dispositif d'une dizaine de véhicules et d'une trentaine sapeurs-pompiers professionnels. Plusieurs dizaines de pompiers volontaires de Laconnex et d'une commune voisine ont été appelés en renfort.

Le SIS a déployé un important dispositif d'une dizaine de véhicules et d'une trentaine sapeurs-pompiers professionnels. Plusieurs dizaines de pompiers volontaires de Laconnex et d'une commune voisine ont été appelés en renfort.

Leonard Boissonnas

Une explosion suivie d'un incendie a détruit la partie habitation d'un centre équestre à Laconnex (GE). Trois blessés graves, deux hommes et une femme, ont été évacués vers le CHUV et aux Hôpitaux universitaires genevois (HUG), ont dit mercredi les secours sanitaires.

Cinq personnes ont également été contrôlées, mais ont pu rentrer chez elles. Outre l'habitation «entièrement détruite», «le corps de ferme a pu être sauvé», a affirmé à l'agence de presse Keystone-ats en fin de soirée le capitaine du Service d'incendie et de secours (SIS), Philippe Favero. Les animaux n'ont eux pas été affectés.

Le SIS a déployé un important dispositif d'une dizaine de véhicules et d'une trentaine sapeurs-pompiers professionnels. Plusieurs dizaines de pompiers volontaires de Laconnex et d'une commune voisine ont été appelés en renfort.

Quatre ambulances, deux hélicoptères et deux SMUR ont également participé aux secours. Un poste médical avancé a été établi dans un premier temps dans une salle près du sinistre. Les raisons de l'incendie doivent encore être clarifiées, mais une bonbonne au contenu encore inconnu serait en cause.

Un large périmètre de la commune a dû être bouclé avant d'être limité à la rue près du sinistre. Vers 23h00, le SIS a remis la responsabilité de la situation aux pompiers volontaires. Une surveillance était prévue jusqu'à jeudi en début de matinée sur le site.

(ats)

Votre opinion