Cyclisme: L’acrobate Caleb Ewan double la mise à Poitiers

Publié

CyclismeL’acrobate Caleb Ewan double la mise à Poitiers

L’Australien de la Lotto-Soudal a remporté un sprint houleux, au terme de la 11e étape du Tour de France. Le Slovaque Peter Sagan a été déclassé suite à un coup d’épaule.

par
Robin Carrel, Poitiers
Caleb Ewan, le sprinteur de La Lotto-Soudal, a devancé d’un rien Peter Sagan, qui sera ensuite déclassé, et Sam Bennett (maillot vert). 

Caleb Ewan, le sprinteur de La Lotto-Soudal, a devancé d’un rien Peter Sagan, qui sera ensuite déclassé, et Sam Bennett (maillot vert).

KEYSTONE

La «Pocket Rocket» a gagné d’un boyau au terme d’un emballage final très serré, dans les rues de Poitiers. Caleb Ewan a devancé de quelques millimètres le Slovaque Peter Sagan, l’Irlandais Sam Bennett – vainqueur au sprint la veille – et le Belge Wout van Aert. Il s’agit déjà du deuxième succès de l’Australien sur cette 107e édition de la Grande Boucle.

Sagan, auteur d’un coup d’épaule très limite à 100 mètres de la ligne, a ensuite été déclassé. Un coup dur dans sa quête de maillot vert. Sa victime, Wout Van Aert, n’a que peu apprécié et lui a d’ailleurs balancé un doigt d’honneur une fois la ligne d’arrivée franchie…

Alors qu’on s’attendait à un festival offensif lors de cette Grand Boucle au début plus montagneux et «piégeux» que d’habitude, le peloton s’est déjà expliqué six fois au sprint en onze étapes depuis le départ donné à Nice. Les sprinters auront encore deux, voire trois occasions de lever les bras d’ici à Paris. Primoz Roglic, lui, a toujours aussi tranquillement conservé son maillot jaune de leader de l’épreuve.

Le calvaire de Mühlberger

Peu avant le sprint, Kasper Asgreen, Bob Jungels et Lukas Postlberger ont tenté sans succès une attaque de près. Peu avant, le peloton avait perdu un de ses vétérans sur une nouvelle chute. L’Espagnol Ion Izagirre est tombé dans le passage d’un petit village et a terminé avec, notamment, une arcade ensanglantée et une épaule en vrac. L’ancien de l’équipe Astana a été immédiatement secouru par les médecins de l’épreuve et évacué en ambulance. Des images impressionnantes.

Le rare «suspense» de cette étape est plutôt venu du pauvre Gregor Mühlberger. L’Autrichien de la formation Bora-Hansgrohe a passé la grande partie de la journée à l’arrière du peloton à souffrir le martyr. Le coureur de 26 ans a ressenti des frissons la veille et semblé bien malade, en essayant de rejoindre Poitiers dans les délais, étant même pris de vomissements. Mühlberger a, un temps, porté une veste, alors que la température frôlait les 30 degrés, sur les routes de l’Ouest de la France! Il a fini par «mettre la flèche» quand le peloton a accéléré à 35 km de l’arrivée dans la Vienne. Avec ces deux abandons, ils ne sont plus que 161 en course.

Tant pis pour les échappés

Il ne fait pas bon être échappé depuis le début de ce Tour. Mercredi, le Français Matthieu Ladagnous est parti seul à l’avant dès le départ, n’a jamais pu y croire et a même dû trouver le temps bien long. Il a été repris par un peloton roulant «en facteur» à plus de 40 bornes de l’arrivée. Six coureurs, dont son coéquipier Stefan Küng, ont bien tenté de la rejoindre 20 km après le départ, mais les équipes qui n’avaient pas réussi à prendre ce coup ont tout de suite roulé derrière. Du coup, ces fuyards furtifs ont été repris... à plus de 110 km du but, sans avoir pu montrer le maillot.

Jeudi, les baroudeurs auront enfin leur chance entre Chauvigny, où une Place Raymond Poulidor va être inaugurée pour l’occasion, et Sarran, où on peut visiter le «Musée Jacques Chirac», lors de la plus longue étape de cette Grande Boucle (218 km). Ils affronteront, dans la deuxième partie du tracé, quatre côtes répertoriées (une de 2e catégorie, une de 3e et deux de 4e). L’arrivée sera jugée au terme d’un long faux-plat montant. La bataille risque d’être belle, car de nombreuses équipes sont encore bredouilles à mi-Tour de France.

Résultats et classements

107e Tour de France. 11e étape, Châtelaillon-Plage – Poitiers (167,5 km): 1. Caleb Ewan (AUS/Lotto Soudal) 4h00'01. 2. Sam Bennett (IRL). 3. Wout van Aert (BEL). 4. Bryan Coquard (FRA). 5. Clément Venturini (FRA). 6. Mads Pedersen (DEN). 7. Luka Mezgec (SLO). 8. Hugo Hofstetter (FRA). 9. Oliver Naesen (BEL). 10. Ryan Gibbons (RSA).

Puis: 32. Primoz Roglic (SLO). 33. Egan Bernal (COL). 85. Peter Sagan (SVK), tous même temps. 94. Sébastien Reichenbach (SUI) à 1'20. 97. Michael Schär (SUI). 99. Stefan Küng (SUI), m.t. 116. Marc Hirschi (SUI) à 2'53. 163 coureurs au départt, 161 classés. Note: Sagan pénalisé pour son sprint.

Général (11/21): 1. Roglic (Jumbo-Visma) 46h15'24. 2. Bernal à 21''. 3. Guillaume Martin (FRA) à 28''. 4. Romain Bardet (FRA) à 30''. 5. Nairo Quintana (COL) à 32''. 6. Rigoberto Uran (COL), m.t. 7. Tadej Pogacar (SLO) à 44''. 8. Adam Yates (GBR) à 1'02. 9. Miguel Angel Lopez (ESP) à 1'15. 10. Mikel Landa (ESP) à 1'42. 11. Richie Porte (AUS) à 1'53. Puis: 35. Reichenbach à 47'46. 55. Hirschi à 1h07'03. 60. Küng à 1h10'28. 84. Schär à 1h41'34.

Ton opinion

2 commentaires